Takeda signe un VPPA

Takeda a signé une convention d'achat d'électricité virtuelle (VPPA) avec Enel North America afin de développer la production d'énergie renouvelable aux Etats-Unis.
Takeda - VPPA

Takeda et Enel ont conclu un accord d’achat d’électricité virtuel (VPPA) destiné à favoriser le développement des sources d’énergie propre aux Etats-Unis. Cet accord de gérance environnementale prévu sur douze ans vise à promouvoir les sources d’énergie propre avec en ligne de mire l’objectif du zéro nette émission. Une section de 79 MW du parc éolien d’Enel de Seven Cowboy en Oklahoma acheminera l’électricité vers le réseau électrique. À terme, les deux partenaires prévoient de produire jusqu’à 350 000 MWh de crédits d’énergie renouvelable par an.

Le choix innovant du VPPA

Le VPPA est un accord bilatéral sur le long terme en faveur des énergies renouvelables. Tarda offrira dans ce cadre un soutien stratégique à la fourniture d’énergie renouvelable additionnelle au réseau électrique local. La compagnie japonaise achètera approximativement 350 000 MWh annuellement, assez pour fournir en électricité 30 000 foyers américains par an.

Le projet sensé être opérationnel en 2023 permettra à Takeda de répondre à ses besoins en électricité aux Etats-Unis. Le directeur général adjoint et responsable du développement durable de Takeda, Takako Ohyabu déclare :

“La santé de la planète et des personnes est liée de façon inextricable et il nous incombe de faire tout ce qui est en notre pouvoir afin de protéger les deux. Cet accord joue un rôle clé dans la création d’une infrastructure plus durable tout en favorisant une innovation responsable. Il nous permet également de minimiser notre impact et de faire face à l’une des urgences sanitaires les plus pressantes pour l’humanité et la planète.”

 Un jalon pour la décarbonisation de Takeda aux Etats-Unis

La création d’énergie renouvelable de ce projet approvisionnera le réseau électrique américain à grande échelle. Il s’agit ainsi d’une étape importante pour Takeda dans ses efforts de promotion du développement durable. Les certificats d’énergie renouvelable issue de ce VPPA seront notamment appliqués au programme de réduction de carbone de l’industriel.

Cet accord représente plus de 100 000 tonnes des émissions de gaz à effet de serre de la compagnie et environ 20 % de ses émissions actuelles de scope 1 et 2. Les certificats d’énergie renouvelable délivrés dans le cadre de ce programme couvriront l’alimentation électrique aux Etats-Unis des centres de BioLife Plasma Services. Les sites de fabrication, et de logistique, ainsi que les bureaux de Recherche et développement seront également desservi en électricité.

Le responsable du département des énergies renouvelables de Enel North America, Paolo Romanacci, annonce à ce sujet :

“Il est clair que les entreprises doivent jouer un rôle primordial dans la décarbonisation aux Etats-Unis. Enel propose un panel de solutions sur mesure afin d’aider nos partenaires à atteindre le net zéro. Avec ce VPPA, Enel est fier de soutenir la progression de Takeda en direction de ses objectifs de durabilité.”

 

Articles qui pourraient vous intéresser