Phillips 66 engage sa Transition Énergétique

phillips 66

Phillips 66 cherche ainsi un avantage concurrentiel au sein de ses segments de raffinage, de chimie et du secteur intermédiaire. Cela afin de créer le plus de valeur possible avec les actifs dont elle dispose.

Phillips 66 s’apprête à produire du diesel renouvelable

« L’énergie est une activité de transition depuis 140 ans. Ce n’est donc pas vraiment nouveau pour nous. Nos produits sont intégrés de telle manière que les gens ne se rendent même pas compte qu’ils les utilisent quotidiennement », déclare le Greg C. Garland, PDG de Phillips 66. 

Le projet de transition énergétique phare de Phillip 66, Rodeo Renewed, est déjà en cours. Ce projet consiste à réaffecter sa raffinerie de San Francisco pour en faire un grand producteur de diesel renouvelable.

Lorsqu’elle entrera en service en 2024, l’usine sera en mesure de produire 800 millions de gallons par an de diesel renouvelable.

$800 millions pour ces nouveaux projets

Le PDG déclare que l’investissement de $800 millions dans Rodeo Renewed va permettre d’avancer le système d’alimentation et de pré-traitement. Cela pour permettre à l’installation de fonctionner avec une large gamme de matières premières à faible intensité de carbone.

L’entreprise a déjà commencé à convertir un hydrotraitement de diesel à San Francisco pour qu’il fonctionne à l’huile de soja. Cependant, l’huile de soja a une forte intensité de carbone. Pour fabriquer des carburants à faible teneur en carbone, un pré-traitement est donc nécessaire.

Les critères de réussite du traitement des hydrocarbures et du traitement des énergies renouvelables ne sont pas différents. L’emplacement et les matières premières sont des éléments clés.

Articles qui pourraient vous intéresser