Orsted mise sur la Capture du Carbone

Orsted propose la création de hubs alimentés à la biomasse de traitement du carbone.
Ørsted

Orsted ambitionne de capturer 400.000 tonnes de dioxyde de carbone par an à partir de deux centrales de cogénération à biomasse. L’entreprise participe à un appel d’offres en cours de l’agence danoise de l’énergie.

Un projet de capture du carbone

Orsted espère remporter l’appel d’offres pour la capture, l’utilisation et le stockage du carbone. Le Danemark fixe au 7 juillet la réception des demandes de pré-qualification pour le concours. L’entreprise prévoit de stocker le carbone capturé sous la mer du Nord ou de l’utiliser pour des carburants verts.

Orsted indique être prêt à capturer et à stocker 400.000 tonnes de carbone dès 2025. Son plan CSC impliquera son usine à Kalundborg dans l’Ouest de la Zélande et sa centrale électrique du grand Copenhague. L’entreprise conditionne cependant la réussite du projet au soutien financier de l’État à hauteur de $2.26 milliards.

Une solution globale

Les centrales de cogénération d’Orsted peuvent servir de plaque tournante pour la manutention et l’expédition du carbone. Elles seront en lien avec le réseau électrique et le système de chauffage urbain. Enfin, elles pourront traiter l’expédition du carbone produit par d’autres entreprises.

Ainsi, Orsted, à Kalundborg, négocie avec la raffinerie de pétrole locale pour capturer le carbone. L’objectif est de le diriger vers la centrale électrique d’Asnaes avant de l’expédier pour le stockage. Le projet permettra aux raffineurs de réduire les émissions de dioxyde de carbone de manière significative dès 2025.

Des ambitions climatiques

Orsted déclare que le projet Asnaes se concentre sur le stockage du carbone sous la mer du Nord. La société prévoit, par ailleurs, de mettre en service 100 MW d’électrolyse en 2025. Ce projet produira plus de 50.000 tonnes par an de carburant durable, principalement de l’e-méthanol.

La production d’e-méthanol résulte de la combinaison d’hydrogène renouvelable et de dioxyde de carbone d’origine industrielle. La capacité d’électrolyse passera à 250 MW en 2027 et à 1.300 MW en 2030. Le prix de l’hydrogène européen ressort le 10 juin à €12.01/kg en baisse de 12% sur un mois.

Articles qui pourraient vous intéresser

UE

L’UE Négocie des Propositions d’Urgence

L'UE négocie actuellement des propositions d'urgence pour faire face à la crise énergétique. Les États membres doivent trouver un accord lors de la réunion du 30 septembre. Ils souhaitent obtenir des garanties concernant la possibilité de maintenir des mesures nationales.

allemagne_energynews

L’Allemagne se Rapproche du Golfe

L'Allemagne, durement touchée par la crise énergétique, cherche des alternatives au gaz russe. Elle se tourne vers l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et le Qatar. En déplacement dans ces États, le chancelier allemand entend renforcer la coopération énergétique avec les pays de la région.

shell

Shell: Nouveau PDG, Nouvelle Stratégie

À partir de janvier, Shell accueillera un nouveau PDG. Il aura la lourde tâche d'accélérer la transition énergétique du groupe. Si le pétrole et le gaz sont toujours importants pour la société, elle entend développer les énergies renouvelables afin de combler son retard.