Le Danemark Vise l’Indépendance Énergétique

Le Danemark prévoit une reconfiguration de son bouquet énergétique.
Danemark

Le Danemark prévoit d’augmenter temporairement la production nationale de gaz naturel pour remplacer le gaz russe. De plus, Copenhague souhaite quadrupler sa production d’énergie renouvelable d’ici l’année 2030.

Exploitations nationales

Le Danemark prévoit d’augmenter temporairement l’extraction de gaz naturel en mer du Nord afin de remplacer le gaz russe. Toutefois, Tyra, le plus important champ du secteur danois en mer du Nord, est en travaux depuis 2019. TotalEnergies, qui exploite Tyra, prévoit de redémarrer l’exploitation mi-2023. Elle prévoit une production d’environ 60 000 bep/j.

De surcroît, Copenhague explore la possibilité d’augmenter l’approvisionnement en gaz de la Pologne via le gazoduc Baltic Pipe. Parallèlement, le pays affiche l’ambition d’augmenter sa production de biogaz. À la fin de l’année 2021, le biogaz représentait une part de 25 % dans la consommation de gaz.

Le Danemark mise sur l’éolien

Copenhague prévoit de développer 1 GW à 4 GW supplémentaires, d’ici 2030, d’énergie éolienne offshore. Le Danemark dispose actuellement de 7 GW d’éoliennes couvrant environ la moitié des besoins en électricité du pays. De plus, Copenhague prévoit de développer deux îles énergétiques, accueillant 5 GW en mer du Nord et au large de Bornholm.

Les projets associent la production d’énergie éolienne à la production d’hydrogène renouvelable ainsi qu’à des interconnexions électriques. Selon Copenhague, l’expansion des énergies renouvelables fera du Danemark un exportateur d’énergie renouvelable d’ici à 2030. En 2021, l’énergie éolien et solaire généraient environ 17 TWh d’électricité.

Vers l’indépendance énergétique

Le Danemark envisage de réduire sa consommation de gaz naturel afin de devenir indépendant de la Russie. Le gouvernement fixe l’objectif d’atteindre 100 % de gaz vert dans le chauffage d’ici l’année 2030. Ainsi, 400 000 foyers, disposant d’un chauffage fossile, devront changer de source de chaleur d’ici l’année 2028.

Le Danemark dispose d’un plan visant à réduire les émissions de dioxyde de carbone en 2030 de 70 % comparé à 1990. En 2021, le pays réduisait déjà sa demande de gaz naturel de moitié pour l’amener à 2,3 milliards de m3. Au Danemark, le prix de l’électricité est inférieur à la moyenne continentale et varie en fonction de l’offre d’énergie éolienne.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)