La Roumanie prête pour un SMR

L'International Atomic Energy Agency conclut un examen SEED (Site and External Events Design) dans le cadre d'un projet de SMR en Roumanie.
roumanie

La Roumanie entend développer l’énergie nucléaire, via le déploiement d’un SMR. L’IAEA termine un examen de sûreté concernant le site d’un premier SMR.

Les SMR sont plus petits que les réacteurs traditionnels et présentent des coûts d’investissement initiaux plus faibles. Étant plus petits, ils possèdent des délais de construction plus courts mais un tiers de la capacité de production d’un grand réacteur. Toutefois, ils comportent moins de risques pour la population en cas d’accident.

La Roumanie demande une expertise

Le gouvernement roumain avait précédemment choisi Doicesti comme site de prédilection pour l’installation du SMR. Ce choix a été réalisé à la suite d’une expertise approfondie. En outre, la Roumanie a demandé à l’IAEA de mener une expertise du site.

Cette mission SEED (Site and External Events Design) s’est déroulée afin de déterminer le bon emplacement. De plus l’IAEA a réalisé cette évaluation selon ses propres critères de sûreté.

Ainsi, Paolo Contri de l’IAEA, s’est exprimé sur les objectifs de cet examen approfondi:

“Les recommandations formulées aideront la Roumanie à se préparer à la construction du SMR, en veillant à ce que les problèmes liés à la sécurité du site soient soigneusement examinés dès le début du processus et que des sites alternatifs soient disponibles au cas où le site sélectionné ne répondrait pas aux exigences.”

L’équipe en charge de la mission comprenait trois experts provenant respectivement d’Allemagne, de Turquie et du Royaume-Uni.

Ce type d’expertise permet d’assurer plusieurs stades du développement de projet. De fait, elle aide à examiner le choix du site, la conception des structures, des systèmes et des composants. Cela, tout en tenant compte de tous les risques qu’une telle installation sur le site peut impliquer.

Développement le nucléaire dans le pays

Le projet de SMR roumain s’inscrit dans une stratégie du pays qui souhaite étendre et moderniser son programme d’énergie nucléaire. À ce jour, la Roumanie dispose d’une seule centrale nucléaire située à Cernavoda. Celle-ci produit environ 18% de l’électricité du pays.

Cosmin Ghita, PDG de la Societatea Nationala Nuclearelectrica, a souligné l’importance de l’examen réalisé par l’IAEA. Pour développer un tel projet, il est nécessaire de respecter des normes de sécurité strictes.

En outre, le pays pourra être utilisé à titre d’exemple pour d’autres pays souhaitant développer la même technologie. Il se dit même prêt à partager son expérience sur les aspects stratégiques et techniques.

Articles qui pourraient vous intéresser