Gazprom met la Pression à Moldovagaz

Gazprom menace de couper l'approvisionnement de Moldovagaz après avoir réduit la fourniture de gaz à 5,7 millions de mètres cubes par jour.
Gazprom Moldovagaz

Gazprom menace de couper l’approvisionnement de Moldovagaz. Le géant gazier réduisait la fourniture de gaz à 5,7 millions de mètres cubes par jour en octobre. L’entreprise russe invoque les blocages du transit via Sokhranika et la dette de Moldovagaz.

Gazprom justifie les restrictions en gaz

Gazprom annonce la réduction de l’approvisionnement de Moldovagaz, en raison d’un refus unilatéral ukrainien. L’opérateur ukrainien du réseau de gaz GTSOU signalait un cas de force majeure. La difficulté concernait sa capacité à assurer le transit du gaz russe via Sokhraniva.

Gazprom devait fournir contractuellement 8,1 millions de mètres cubes de gaz par jour à Moldovagaz.  L’entreprise russe ajoute que Moldovagaz “enfreignait régulièrement les termes du règlement pour la fourniture de gaz”. La compagnie russe déclare ainsi:

“En raison d’un manquement du côté Moldave, il n’a pas été possible de convenir d’un accord pour régler la dette historique relative au gaz fourni lors des années précédentes. Pour cette raison, Gazprom se réserve le droit de couper l’approvisionnement en gaz à n’importe quel moment”.

La Moldavie, importateur majeur de gaz russe

La Moldavie est un importateur majeur de gaz russe avec un volume de 3 milliards de mètres cubes par an. La demande se répartit entre le territoire sur la rive droite du Dniepr et la région séparatiste de Transnistrie. Les consommations s’élèvent respectivement à 1,2 milliard et 2,1 milliards de mètres cubes par an.

Moldovagaz annonce attendre la livraison d’un total de 250 millions de mètres cubes par Gazprom en octobre. Cela représente une moyenne de 8,1 millions de mètres cubes par jour. Ainsi, 170 millions de mètres cubes approvisionneraient les consommateurs de la rive gauche du Dniepr.

Le gazier Ukrainien déclare que l’approvisionnement actuel de 5,7 millions de mètres cubes par jour suffirait jusqu’au début de l’hiver.  Moldovagaz obtiendra un supplément de 2,4 millions de mètres cubes par jour. L’objectif est d’alimenter les installations de chauffage, grâce à des enchères journalières.

Un approvisionnement de gaz en Moldavie sous tension

La Moldavie connaît des difficultés pour honorer ses dettes à Gazprom en raison de la flambée des prix du gaz. Le prix contractuel, fixé par la Russie, s’ajuste en fonction du TTF néerlandais. Le tarif de $450 pour 1.000 mètres cubes de gaz par jour de décembre augmente pour atteindre $1000 en 2022.

Moldovagaz et Gazprom s’accordaient sur une extension de leur contrat d’approvisionnement de gaz de 5 ans supplémentaires jusqu’en septembre 2026. Avant la signature de ce contrat, la compagnie de gaz Ukrainienne subissait une pénurie de gaz. Cette pénurie résultait d’une extension de contrat de dernière minute de Gazprom.

En raison de l’approvisionnement moins important en octobre, Moldovagaz effectuait des appels d’offres quotidiens. L’entreprise moldave se tournait notamment vers des fournisseurs européens. Ainsi, l’Ukrainien Naftogaz Ukrayinyy, le polonais PGNiG, DXT Commodities et Vitol approvisionnaient la Moldavie.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)