BP: une Année Record

BP

BP et sa branche trading sortent d’une année record. L’entreprise vient d’annoncer avoir effectué un bénéfice de 4 milliards USD$ sur 2020. Ce montant est égal au record commercial de l’entreprise fait en 2019, malgré la pandémie mondiale de Covid-19.

 

BP et sa stratégie de trading bénéfique

BP et sa branche trading ont permis au major pétrolier de se protéger de l’impact de la récession dû à la Covid-19. En outre, peu de majors pétrolières divulguent leur chiffre.

Le pétrolier a établi durant l’année, un jeu de trading afin de minimiser les pertes que peut engendrer la pandémie. Le principe est simple : stocker le pétrole pendant la récession, l’acheter à bas prix, le revendre quand le marché reprend. Cela a permis à BP d’enregistrer 1,7 milliards USD$ au second trimestre 2020.

Néanmoins, malgré une année importante, BP a enregistré une perte de 20,3 milliards USD$ avec dépréciation en 2020.

 

L’énergie renouvelable, le nouveau défi du pétrolier

Ainsi, ces recettes ont aidé BP à passer à un nouveau modèle d’affaires dans une économie à faible émission de carbone. L’entreprise se concentre davantage sur les énergies renouvelables afin de réduire la dépendance aux combustibles fossiles. Ces dernières années, BP a promis de réduire sa consommation de gaz et de pétrole.

Par ailleurs, même si BP prévoit d’étendre son commerce d’énergies renouvelables, les bénéfices finaux ne seront pas les mêmes. Beaucoup de ces marchés plus responsables sont réglementés, et peu susceptibles d’offrir les mêmes bénéfices que le pétrole et le gaz.

 

BP, une structure forte, malgré une volatilité du marché

L’année 2020 a été une année plus que volatile pour le marché du pétrole, pourtant habitué à être rentable. Aujourd’hui, la volatilité semble être une caractéristique importante pour une transition inégale vers les énergies renouvelables dans le monde. En effet, cette volatilité dessert un grand nombre d’entreprises.

Ainsi, le résultat de 2020 de BP a démontré l’impact important que le commerce du pétrole et du gaz peut avoir sur ses performances. Malgré une volatilité importante du marché dû à la Covid-19, BP reste l’un des leaders du marché énergétique.

En conclusion, BP enregistre un montant de bénéfices élevé malgré la récession du marché. La pandémie mondiale, a eu un impact certain sur l’ensemble des entreprises énergétiques. Néanmoins, malgré une année remarquable, BP essuie de nombreuses pertes. Finalement, malgré une ouverture du marché de l’énergie renouvelable, il reste à BP d’importants efforts à faire. En effet, BP déplace encore de nombreuses tonnes de gaz et de pétrole à travers le monde, générant des milliards de dollars.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

 Le pétrole recule encore, la Chine dans le viseur

Les prix du pétrole poursuivaient leur recul mercredi, les inquiétudes autour de la situation sanitaire de la Chine s’intensifiant alors que la deuxième économie mondiale est en proie à une importante vague de covid.

Le Japon maintient ses couvertures d’Assurance du Gaz Russe

Suite à l’annonce de l’arrêt de l’assurance de guerre maritime, des réassureurs britanniques accordent au Japon 30 milliards de yens jusqu’en mars. Il s’agit de sécuriser l’importation de carburant du Japon via Sakhalin-2 en Extrême-Orient russe au plus fort de la demande hivernale.

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)