Zungeru: Garantie d’une procédure transparente

Zungeru (ZHPP), une centrale hydroélectrique, fait l'objet d'une demande d'investigation de la part du président du sénat nigérian.
Zungeru

Zungeru (ZHPP), une centrale hydroélectrique, fait l’objet d’une demande d’investigation de la part du président du sénat nigérian.

Une séance d’investigation

Zungeru, la centrale située dans l’État du Niger, fait l’objet d’une séance d’investigation sur l’offre en cours. Il s’agit de s’assurer de la régularité de la procédure. L’audience d’investigation se tenait devant la commission sénatoriale du pouvoir conformément à la résolution en séance plénière.

Le principe de la motion était de demander au Sénat d’exercer une surveillance conformément à la constitution. Cela devait éviter les transferts de responsabilités indues et les futures réclamations de tiers envers le gouvernement. L’enquête sur la concession de la centrale de Zungeru devait apporter des garanties.

Optimisation des ressources

L’enquête se diligentait sur la base d’un critère d’optimisation des ressources comparée aux coûts engendrés par la construction de Zungeru. Le gouvernement nigérian contractait, par ailleurs, à cette occasion des prêts énormes. De plus, un budget annuel important pèse sur les finances de l’État.

Le président du Sénat, Ahmad Lawan, déclare:

“Je suis heureux de noter que le comité a invité toutes les parties prenantes concernées à présenter leurs contributions, observations et contributions au travail du comité dans l’exécution de son mandat. Les préoccupations du Sénat, qui ont abouti à cette audience d’investigation, doivent être vues par tous les Nigérians bien intentionnés dans le contexte de l’expérience récente du gouvernement avec la privatisation des actifs énergétiques au Nigeria, qui a continué à susciter le tollé et les critiques du public.”

Les autorités administratives du Nigéria concèdent que la cession d’actifs énergétiques appartenant à l’État, donne lieu à des critiques. La centrale de Zungeru est également, à ce titre, l’objet de critiques.

Constat de la situation

En effet, l’état précaire du secteur de l’électricité nigérian est particulièrement prégnant. Les données disponibles indiquent qu’entre 2015 et 2022 le réseau national nigérian s’effondrait 98 fois. Ainsi, Abuja est dans l’obligation d’indemniser des cocontractants pour honorer ses obligations.

Cela représente des milliards de nairas. Il s’agit donc pour le Sénat de disposer des renseignements les plus précis à la suite des investigations et des auditions. En effet, le Sénat a une responsabilité constitutionnelle pour mener à bien cette audience sans minimiser le rôle des autres commissions.

Volonté de transparence

Il s’agit pour le Sénat d’exposer tout semblant de corruption ou de gaspillage. Il sera également nécessaire d’éviter l’inefficacité. Ces recommandations interviennent dans le cadre des articles 88 et 89 de la constitution de 1999.

Le président du Sénat, Ahmad Lawan, déclare:

“Vous devez donc prendre cette audience d’investigation au sérieux car son résultat déterminera la position finale du Sénat sur la proposition de concession de Zungeru.”

L’audience permettait aux concessionnaires proposés de Zungeru d’éclairer le comité. Enfin, ce processus de concession s’inscrit dans une volonté de transparence.

 

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)