Une Installation de Méthanol dans le port de Rotterdam

GIDARA Energy et le port de Rotterdam ont annoncé la prochaine installation de biocarburants de GIDARA aux Pays-Bas : Advanced Methanol Rotterdam (AMR).
Rotterdam

Cette installation sera située dans le port de Rotterdam. Elle doit convertir les déchets non recyclables en méthanol avancé. Celui-ci permettra de réduire les émissions de CO2 conformément à la Renewable Energy Directive II (RED II).

Le carburant renouvelable remplacera les combustibles fossiles, créant ainsi d’importantes économies de carbone. L’autorité du port de Rotterdam a fourni un site unique dans le port pour cette installation.

Deux installations similaires aux Pays-Bas

L’année dernière, GIDARA Energy a annoncé Advanced Methanol Amsterdam (AMA). Cette installation de carburants renouvelables à la pointe de la technologie a servi de modèle pour l’AMR.

Les deux installations seront identiques et utiliseront la technologie brevetée High-Temperature Winkler de GIDARA. Cette dernière convertit les déchets non recyclables en carburants renouvelables. Il s’agit d’utiliser l’expérience acquise grâce au projet AMA pour développer l’AMR.

Wim van der Zande, PDG de GIDARA, a affirmé :

“Comme nous avons standardisé notre conception et modularisé notre application, nous sommes en mesure de reproduire directement les installations d’Amsterdam”.

Le port de Rotterdam vise les émissions neutres

AMR permettra une réduction de 350 000 tonnes d’émissions de CO2 par an. Le projet doit produire environ 90 000 tonnes de méthanol renouvelable par an, en convertissant 180 000 tonnes de déchets locaux non recyclables.

La stratégie du port de Rotterdam est d’aider ses industries existantes à réduire leur empreinte carbone, mais également à attirer de nouvelles entreprises. Wim van der Zande, se réjouit :

“Cette annonce de notre usine de Rotterdam démontre à quel point nous sommes déterminés à relever les défis environnementaux et liés aux déchets auxquels nous sommes tous confrontés. L’emplacement, la qualité de l’infrastructure et l’accès à un vaste réseau de partenaires ont été des facteurs déterminants dans le choix de l’emplacement de notre deuxième établissement”.

Ces acteurs s’inscrivent dans l’ambition de l’autorité portuaire d’être un port et un complexe industriel neutre en CO2 d’ici 2050.

Articles qui pourraient vous intéresser