Trawsfynydd accueillera un réacteur SMR

Trawsfynydd, au Pays de Galles fait l'objet de discussions avec NuScale pour bénéficier d'un site nucléaire en bordure du village.
Trawsfynydd Pays de Galles nucléaire

Trawsfynydd, au Pays de Galles fait l’objet de discussions avec NuScale pour bénéficier d’un site nucléaire en bordure du village.

Une rivalité commerciale

Trawsfynydd est au cœur de pourparlers avec le gouvernement gallois pour implanter de petits réacteurs modulaires (SMR) au Royaume-Uni. Le site se situe dans le nord du Pays de Galles. NuScale se dit prêt à mettre en œuvre sa technologie SMR sur le site.

Le site de Trawsfynydd pourrait ainsi accueillir la technologie SMR, comme le site de Gwynedd. En effet, Gwynedd dispose d’une date cible prévoyant la construction en 2027. À Trawsfynydd, trois terrains potentiels existent et bénéficient d’un accord avec la Nuclear Decommissioning Authority (NDA).

Rolls-Royce SMR et Balfour Beatty signaient des protocoles d’accord pour planifier la construction de réacteurs SMR. Il s’agirait de réacteurs à eau légère sous pression SMR-160 de Holtec. Cette entreprise prévoit d’ailleurs de lancer le processus de validation britannique réglementaire.

Une technologie à déployer

NuScale argumente que sa technologie SMR VOYGR bénéficie déjà d’un développement. Il ne reste qu’à le déployer sur les sites. Tom Mundy, Président de VOYGR, déclare:

“Nous pensons que nous sommes bien placés pour pouvoir aller de l’avant. Ce n’est pas comme si nous devions encore développer la technologie et ensuite aller de l’avant avec les projets.”

Selon NuScale, le gouvernement à intérêt à soutenir la technologie SMR dans le cadre de l’équation énergétique globale du Royaume-Uni. La conception de la centrale VOYGR 12 peut accueillir jusqu’à 12 modules d’alimentations NuScale. La production brute totale s’élève alors à 924MWe.

Le module de puissance NuScale est également un réacteur à eau sous pression pour générer de la vapeur. L’échange de chaleur intégré dans une seule unité génère 77MWe. Il est le premier SMR à recevoir l’approbation de conception de la US Nuclear Regulatory Commission.

 

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

 Le pétrole recule encore, la Chine dans le viseur

Les prix du pétrole poursuivaient leur recul mercredi, les inquiétudes autour de la situation sanitaire de la Chine s’intensifiant alors que la deuxième économie mondiale est en proie à une importante vague de covid.

Le Japon maintient ses couvertures d’Assurance du Gaz Russe

Suite à l’annonce de l’arrêt de l’assurance de guerre maritime, des réassureurs britanniques accordent au Japon 30 milliards de yens jusqu’en mars. Il s’agit de sécuriser l’importation de carburant du Japon via Sakhalin-2 en Extrême-Orient russe au plus fort de la demande hivernale.

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)