TotalEnergies Soutient l’économie Sud-africaine

TotalEnergies pourrait contribuer de manière significative aux finances publiques sud-africaines en apportant une contribution annuelle.
TotalEnergies

TotalEnergies pourrait contribuer de manière significative aux finances publiques sud-africaines en apportant une contribution annuelle. La contribution de l’entreprise pourrait s’élever à $457 millions. En outre, les bénéfices perçus par le pays ne se répercutent pas uniquement dans le domaine fiscal.

L’indépendance énergétique soutenue par TotalEnergies

TotalEnergies soutiendrait l’Afrique du Sud en alimentant son PIB. Le pays percevrait également la contribution fiscale directe de l’entreprise provenant des redevances et des taxes primaires. Cette situation permettra de réduire la dépendance à l’égard des importations de pétrole et des produits raffinés.

Toutefois, l’exploitation des champs fait l’objet de contentieux devant des tribunaux en raison des préoccupations environnementales qu’elle suscite. L’exploration effrénée des hydrocarbures en Afrique du Sud amène son lot de conséquences désastreuses pour l’environnement. La recherche active de nouveaux gisements contribue aux émissions de gaz à effet de serre et menace la vie marine.

TotalEnergies procédait à une demande de licence de production pour le bloc 11B/12B. L’entreprise espérait ainsi éviter l’expiration du délai d’exploitation. Sinon, elle perdrait le droit de développer les gisements de Brulpadda et Luiperd.

La course pour l’exploitation des champs gaziers

La Petroleum Agency of South Africa (PASA) soutient le potentiel gazier offshore du pays. Bongani Sayidini, le directeur des opérations, estime la capacité de l’Afrique du Sud à 60 millions de pieds cubes TCF. Il ajoute à propos du projet de TotalEnergies:

“Les volumes découverts peuvent soutenir 560 millions de pieds cubes standard par jour.”

Par ailleurs, ceux-ci permettraient d’alimenter la raffinerie de gaz liquide de Mossel Bay. Cette dernière réduisait sa capacité pour faire face à des pénuries de matières premières. De plus, le gaz excédentaire produit par TotalEnergies alimenterait d’autres centrales électriques comme celle d’Eskom.

L’Afrique du Sud manifeste sa volonté de s’étendre dans les champs gaziers offshore. Ainsi, un nouveau puits verra le jour dans le bloc 2B sur la côte ouest le mois prochain. De plus, le puits Gazania-1 vise deux autres prospects d’Eco Atlantic Oil & Gas et de ses partenaires.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)