Télécoms: L’Europe Anticipe des Pannes

Les télécommunications pourraient connaître des perturbations en Europe cet hiver en raison des coupures de courant ou des rationnements.
Télécommunications

Les télécommunications pourraient connaître des perturbations en Europe cet hiver en raison des  coupures de courant ou des rationnements. Cette situation obligerait les entreprises et les gouvernements à tenter d’en atténuer l’impact. Selon des responsables du secteur, les systèmes de secours sont insuffisants dans de nombreux pays européens.

Une situation critique

Les pays de l’Union européenne, dont la France, la Suède et l’Allemagne, cherchent à maintenir les communications. Ainsi, l’objectif est de maintenir le réseau téléphonique même si les coupures de courant épuisent les batteries de secours. L’Europe compte environ un demi-million de tours de télécommunication et la plupart disposent de ces batteries de secours.

En France, un plan émanant du distributeur d’électricité Enedis prévoit des coupures de courant pouvant aller jusqu’à deux heures. Toutefois, les coupures générales ne concerneraient que certaines parties du pays, à tour de rôle. En outre, les services essentiels tels que les hôpitaux, la police et le gouvernement ne subiront pas les coupures d’électricité.

Des clients prioritaires

La Fédération française des télécoms (FFT), représentant Orange, Bouygues Telecom et SFR d’Altice met en cause Enedis. Le groupe de pression dénonce l’incapacité d’Enedis à exempter les antennes des coupures de courant. Toutefois, la société déclare que tous les clients réguliers sont traités sur un pied d’égalité en cas de coupures exceptionnelles.

Enedis précise être en mesure d’isoler des sections du réseau pour alimenter les clients prioritaires comme les hôpitaux. La société précise que cette liste de clients prioritaires comprend également les installations industrielles clefs et l’armée. L’entreprise ajoute qu’il appartient aux autorités locales d’ajouter les infrastructures des opérateurs de télécoms à la liste des clients prioritaires.

Une question européenne

Les entreprises de télécommunications en Suède et en Allemagne font également part à leurs gouvernements de leurs inquiétudes. Le régulateur suédois des télécommunications, PTS, travaille avec les opérateurs de télécommunications et d’autres agences gouvernementales pour trouver des solutions. En outre, PTS finance l’achat de stations de carburants transportables et de stations mobiles en cas de coupures de longue durée.

Le lobby italien des télécommunications souhaite une exclusion du réseau mobile de toute coupure d’électricité. De plus, il déclare qu’il aborderait cette question avec le nouveau gouvernement italien. Il déclare que les coupures de courant augmentent la probabilité que les composants électroniques tombent en panne en cas d’interruption brutale.

Moderniser les équipements

Les opérateurs de télécommunications européens doivent revoir leurs réseaux afin de réduire la consommation d’énergie. Ils doivent par ailleurs moderniser leurs équipements en utilisant des conceptions radio plus économes en énergies. Pour économiser l’énergie, les entreprises de télécommunications utilisent des logiciels optimisant le flux du trafic.

En Allemagne, Deutsche Telekom possède 33.000 sites de radiocommunications mobiles. Les systèmes d’alimentation de secours ne peuvent en prendre en charge qu’un petit nombre en même temps. La société de télécommunications utilisera des systèmes d’alimentation mobile de secours reposant principalement sur le diesel en cas de pannes d’électricité.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)