Siemens Gamesa annonce des Mesures

Après un trimestre difficile, marqué par une chute des revenus de l'ordre de 10%, Siemens Gamesa annonce prendre des mesures. L'entreprise lance le programme Mistral, visant à relancer la société.
Siemens Gamesa_energynews

Siemens Gamesa annonce prendre des mesures décisives dans le cadre du programme stratégie Mistral. Il entend accélérer le redressement de l’entreprise après un troisième trimestre difficile.

Un troisième trimestre difficile pour Siemens Gamesa

Siemens Gamesa a connu un troisième trimestre difficile. Ainsi, au cours des trois derniers mois, la société a enregistré un chiffre d’affaires de 2.436 millions d’euros, soit -10% en glissement annuel. L’EBIT avant PPA et avant coûts d’intégration et de restructuration s’est établi à -343 millions d’euros, soit une marge d’EBIT de -14,1%. En plus, le résultat net déclaré attribuable à ses actionnaires s’est élevé à -446 millions d’euros entre avril et juin 2022.

Au cours des neuf premiers mois de l’exercice 2022, le chiffre d’affaires s’est élevé à 6.442 millions d’euros (-12% en glissement annuel). L’EBIT avant PPA et avant coûts d’intégration et de restructuration est de -957 millions d’euros (-14,8% de marge EBIT). Le résultat net déclaré attribuable aux actionnaires de Siemens Gamesa sur cette période s’est élevé à -1.226 millions d’euros.

En outre, la société a fait face à des défis internes. Parmi ceux-ci, on retrouve les difficultés rencontrées par sa plateforme 5.X ou encore l’augmentation des coûts autour des réparations. De ce fait, la société a dû revoir son objectif de marge EBIT avant PPA et avant coûts d’intégration et de restructuration pour l’exercice 2022 à -5,5%.

La société annonce des mesures décisives

Jochen Eickholt, PDG de siemens Gamesa, déclare:

“Le moment est venu de prendre des mesures décisives et de façonner durablement notre avenir. Dans le cadre de notre nouveau modèle opérationnel, nous serons en mesure de soutenir nos clients plus rapidement et avec une plus grande expertise. En mettant en place des processus plus simples, nous donnerons à nos collaborateurs, équipes et organisations les moyens de prendre des responsabilités et de permettre des cycles d’apprentissage plus rapides”.

Siemens Gamesa lance alors un nouveau programme, nommé Mistral. Il s’agit alors de remanier le modèle opérationnel actuel. Ainsi, l’organisation sera plus simple. De plus, l’efficacité et l’efficience devraient être améliorées. Concernant ses activités, la société se concentrera sur différents axes: la vente, les projets, la feuille de route des produits.

Par ailleurs, la société renforcera les équipes COO et CTO pour garantir une harmonisation plus rapide au sein de l’entreprise.

Le COO sera en charge de la fabrication pour l’ensemble de son portefeuille. Ainsi, le COO aura la responsabilité des activités de la chaîne d’approvisionnement et de la production dans le monde. Le but étant de standardiser la production avec le soutien d’un réseau de fournisseurs qualifiés.

En outre, pour couvrir l’Offshore, l’Onshore et le Service, il y aura une seule équipe. Celle-ci sera sous la responsabilité du CTO. C’est une condition pour accélérer l’harmonisation et la normalisation des technologies dans l’ensemble de l’entreprise. Ainsi, cela va permettre d’assurer une stabilité globale du processus de développement et de la qualité des produits.

Siemens Gamesa, une entreprise toujours compétitive

Malgré une situation délicate pour l’entreprise, la dynamique grandissante des énergies renouvelables fait grimper le carnet de commandes de Siemens Gamesa. La société reste toujours un acteur majeur du secteur avec 33.980 millions d’euros de commandes.

D’avril à juin, les prises de commande de Siemens Gamesa se sont élevées à 3.523 millions d’euros. En glissement annuel, les commandes du secteur offshore ont été multipliées par 14,3. Concernant le secteur onshore, on observe une hausse de 27%. Toutefois, le service connaît une chute de 32%.

Articles qui pourraient vous intéresser

evonik

Evonik se Détourne du Gaz

La crise énergétique se poursuit. Ainsi, les prix du gaz flambent et le risque de pénurie plane toujours sur l'Europe. En Allemagne, Evonik entend assurer l'approvisionnement...

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>