NUWARD, SMR et Coopération européenne

Le développement du réacteur NUWARD, mené par EDF, sera accompagné par l'ASN française, le SJUB tchèque et le STUK finlandais. Une collaboration internationale qui reflète l'ambition et les défis de la technologie SMR.

Le petit réacteur modulaire NUWARD développé par EDF fera l’objet d’une pré-évaluation par l’Autorité des sûretés nucléaires françaises. L’ASN collaborera dans ce projet avec les autorités de sûreté tchèques (SUJB) et finlandaises (STUK).

NUWARD, fruit de la coopération européenne

Le design du prochain réacteur SMR (Small Modular Reactor) d’EDF sera mené par des autorités françaises, tchèques et finlandaises. Le développement de NUWARD met donc à l’honneur la coopération européenne. Dans son communiqué, EDF explique vouloir ainsi accélérer l’octroi de licences internationales et relancer l’harmonisation des réglementations pour les SMR.

En conséquence, la pré-évaluation observera les réglementations actuelles de chaque pays, mais aussi des objectifs de sûreté et normes internationales. De plus, la collaboration entre ASN, STUK et SUJB permettra aux autorités d’échanger leurs connaissances des pratiques réglementaires nationales. Cela devrait aider NUWARD à anticiper les défis des processus de certification internationaux et les besoins du futur marché.

La technologie SMR au cœur de la transition énergétique internationale

La technologie SMR, comme NUWARD, intéresse à l’international, car elle pourrait être une aide précieuse dans la transition énergétique. De fait, elle a pour ambition de remplacer les vieilles centrales à charbon, au fioul, au pétrole et à gaz. Elle permettrait ce faisant de réduire le CO2 émis et d’implanter le chauffage urbain, le dessalement et la production d’hydrogène.

De nombreux défis à l’international

Le déploiement des technologies SMR sur les marchés de l’énergie ainsi que leur compétitivité représentent un défi. EDF décrit ainsi la nécessité d’innovations technologiques fondamentales, d’un processus de production en série et d’un cadre réglementaire clair. La standardisation et l’adaptation de la conception aux exigences nationales spécifiques requièrent donc une harmonisation réglementaire européenne.

Pour cela, EDF souhaite sensibiliser les acteurs institutionnels et industriels du nucléaire. Au niveau européen et mondial, le groupe affiche fièrement sa participation à différentes initiatives. Parmi elles, on retrouve par exemple la démarche EU SMR Partnership menée par Foratom.

NUWARD est développé par EDF et bénéficie des contributions du CEA, de Naval Group, de TechnicAtome, de Framatome et de Tractebel. Le réacteur est actuellement en phase de conception, c’est-à-dire de choix de ses principales caractéristiques techniques.

Articles qui pourraient vous intéresser

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>