Neutralité Carbone: BP Veut Associer ses Employés

BP

La neutralité carbone en 2050 est l’une des ambitions du géant pétrolier BP qui souhaite accélérer sa transition énergétique. Mais mieux encore, l’entreprise britannique a décidé d’associer ses salariés à cet effort. Ces derniers vont en effet se voir attribuer une part des actions de la société. La compagnie souhaite donc rebondir sur de nouveaux marchés après une année 2020 catastrophique marquée par des licenciements et des pertes financières massives.

 

La neutralité carbone en associant les employés

Distribution d’actions à 60.000 employés

Pour atteindre la neutralité carbone en 2050, le PDG de la société pétrolière a pris une décision historique. Bernard Looney a en effet choisi d’attribuer une part des actions de BP à ses 60.000 employés. Il veut associer, en 2021, ses employés au projet commun de l’entreprise, celui d’un avenir plus vert. Toutefois, le montant d’actions allouées sera différent selon le niveau hiérarchique.

À noter que les actions seront bloquées jusqu’en 2025, date à laquelle les salariés pourront les vendre.

 

Une multiplication par 10 des investissements dans les énergies renouvelables

L’entreprise se donne les moyens de ses prétentions. Elle va en effet multiplier par 10 ses investissements dans les énergies renouvelables avec l’objectif de tripler sa capacité d’ici 2030. A terme, BP souhaite ainsi réduire sa dépendance aux hydrocarbures en diminuant de 40% sa production de pétrole.

 

Une année 2020 à oublier

Ces engagements ont également pour but de redonner un horizon plus positif à la compagnie. À cause de la crise sanitaire, 10.000 employés ont été licenciés. Pour l’année 2020, l’entreprise accuse une perte nette de 20 milliards dollars en actifs pétroliers. Elle enregistre une baisse de profit de 5,7 milliards de dollars, loin de la hausse de 10 milliards en 2019.

En somme, à cause de la pandémie, BP a essuyé des pertes colossales. De fait, investir dans les énergies propres lui offre de nouvelles perspectives sur de nouveaux marchés en pleine croissance.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

 Le pétrole recule encore, la Chine dans le viseur

Les prix du pétrole poursuivaient leur recul mercredi, les inquiétudes autour de la situation sanitaire de la Chine s’intensifiant alors que la deuxième économie mondiale est en proie à une importante vague de covid.

Le Japon maintient ses couvertures d’Assurance du Gaz Russe

Suite à l’annonce de l’arrêt de l’assurance de guerre maritime, des réassureurs britanniques accordent au Japon 30 milliards de yens jusqu’en mars. Il s’agit de sécuriser l’importation de carburant du Japon via Sakhalin-2 en Extrême-Orient russe au plus fort de la demande hivernale.

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)