Nepal’s Grid: GE Modernise le Réseau Électrique du Népal

nepal

Le Nepal’s Grid va être modernisé par General Electric (GE) qui vient de remporter un contrat de plusieurs millions de dollars en ce sens. Il s’agit de trois sous-stations à isolation gazeuse (GIS) situées à Khimti, Barhabise et Lapsiphedi au Népal. Mais aussi d’ajouter 1000 MW de puissance électrique issue des énergies renouvelables au réseau.

 

Nepal’s Grid profite de l’expertise de GE

L’entreprise Grid Solutions de GE Renewable Energy a annoncé avoir remporté le contrat pour la modernisation du Nepal’s Grid. En effet, la Nepal Electricity Authority leur a finalement attribué le contrat. Le financement du projet revient à la Banque asiatique de développement et le gouvernement népalais.

Si la Nepal Electricity Authority a choisi cette société, c’est notamment parce qu’elle est bien établie au Népal. Elle exploite et entretient déjà la capacité de production installée du pays, soit environ 1332 MW d’électricité. La modernisation du Nepal’s Grid comprendra notamment l’automatisation complète des sous-stations. S’ajoutera également 1000 MW d’énergie renouvelable au réseau.

Pitamber Shivnani, le président et directeur général de GE Grid Solutions, Asie du Sud, s’est déclaré « fier » de s’associer de nouveau avec la Nepal Electricity Authority. Selon lui, les technologies de GE sont « les plus avancées » et profiteront à la population népalaise.

 

Électrifier les zones sujettes aux hivers rigoureux

Fournir de l’électricité sans intermittence

Ce projet s’inscrit dans le cadre de la Coopération économique sous régionale pour l’Asie du Sud (SASEC). La modernisation du Nepal’s Grid permettra à des centaines de milliers de foyers d’avoir accès à une électricité fiable. Ces sous-stations fourniront une énergie hydroélectrique ininterrompue. Et ce, dans les régions où l’énergie est rare, à l’extérieur de la capitale du Népal.

Le Népal est un pays enclavé et montagneux comptant environ 28 millions d’habitants. Ses habitants ont dû faire face pendant des années à une pénurie chronique d’électricité pendant les mois d’hiver secs. C’est pourquoi la Nepal Electricity Authority a considérablement amélioré la capacité de production d’électricité du pays ces dernières années.

10 GW d’électricité supplémentaire d’ici 2026

En 2016, le gouvernement népalais a lancé des plans pour l’installation d’une capacité de production supplémentaire de 10 000 MW sur 10 ans. Ces plans prévoient d’exporter l’électricité excédentaire vers les pays voisins. Ces plans nécessitent néanmoins la modernisation du Nepal’s Grid, d’où le contrat accordé à GE.

Hitendra Dev Shakya, directeur général de la Nepal Electricity Authority a en ce sens déclaré que ce projet était « crucial ». Pour lui, « étendre l’accès à l’électricité à tous les foyers népalais et aux établissements commerciaux potentiels est notre objectif fondamental ».

En somme, le nouvel accord de modernisation du Nepal’s Grid confirme l’expertise de GE. Il contribue également largement au développement du Népal et à l’accès de tous à l’électricité.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

L’Indonésie approuve $3,07 milliards pour Tuna

L’Indonésie approuve le premier plan de développement du champ gazier offshore Tuna. Avec un investissement total estimé à 3,07 milliards de dollars jusqu’au début de la production. Le projet devrait affirmer la souveraineté de l’Indonésie en mer méridionale, sujette à de nombreuses tensions avec la Chine.

Le Japon maintient ses couvertures d’Assurance du Gaz Russe

Suite à l’annonce de l’arrêt de l’assurance de guerre maritime, des réassureurs britanniques accordent au Japon 30 milliards de yens jusqu’en mars. Il s’agit de sécuriser l’importation de carburant du Japon via Sakhalin-2 en Extrême-Orient russe au plus fort de la demande hivernale.

Le Japon adopte des alternatives au gaz russe

Au Japon, les assureurs de navires ont annoncé qu’ils annulaient la couverture des risques de guerre en Russie, en Ukraine et en Biélorussie. L’annonce intervient à la suite du retrait de la région par les réassureurs face à des pertes importantes.

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)