Méthanol Renouvelable: TotalEnergies et Sunfire s’allient

TotalEnergie et Sunfire s'allient pour développer un nouveau projet de production de méthanol renouvelable : e-CO2Met.|TotalEnergie et Sunfire s'allient pour développer un nouveau projet de production de méthanol renouvelable : e-CO2Met.

Le méthanol renouvelable est au cœur du nouveau projet de TotalEnergie et de Sunfire : e-CO2Met. Ces entreprises collaboreront avec le Centre Fraunhofer pour les procédés biotechnologiques CBP et l’Institut Fraunhofer pour la microstructure des systèmes IMWS. Leur objectif est de produire du méthanol renouvelable, étape importante vers la neutralité climatique.

 

Le méthanol renouvelable : combiner le CO2 de raffinerie et l’hydrogène renouvelable

Le méthanol peut être produit à partir d’hydrogène à faible teneur en carbone et de dioxyde de carbone capté. Ce nouveau projet teste la combinaison du CO2 de la raffinerie avec l’utilisation de l’hydrogène renouvelable produit par électrolyse. A cela s’ajouterait aussi la synthèse de méthanol sur la plateforme de mise à niveau Hy2Chem.

Marie-Noelle Semeria, Directrice Technique chez TotalEnergies, affirme que ce projet de Recherche et Développement illustre l’ambition climatique de l’entreprise. Elle explique que ce projet vise à « convertir le CO2 avec de l’énergie électrique renouvelable en méthanol ». Ce méthanol renouvelable sera « utilisé comme une plateforme de mise à niveau vers des produits tels que le kérosène durable ».

 

Sunfire fournira un électrolyseur novateur

La société Sunfire fournira l’éléments central de l’e-CO2Met : l’électrolyseur à haute température de 1 MW. Ce système permettra un rendement de plus de 80% de production d’hydrogène renouvelable. Cette dernière sera faite à partir d’électricité renouvelable et de vapeur d’eau.

Cette technologie aura un rendement plus élevé que celui des électrolyseurs conventionnels. Ce système nécessite donc beaucoup moins d’électricité pour produire un kilogramme d’hydrogène.

 

Le laboratoire d’hydrogène Fraunhofer de Leuna comme usine pilote

L’étape suivante consiste à convertir l’hydrogène renouvelable obtenu par électrolyse et le CO2 hautement concentré en méthanol renouvelable. Pour cela, le nouveau laboratoire d’hydrogène Fraunhofer de Leuna sera l’usine pilote de la plateforme Hy2Chem. Le Dr. Moritz Kühnel assure que l’usine permet de « tester des électrolyseurs industriels de tout type au niveau des systèmes ».

Ce laboratoire de test simulera différents profils de charge typiques de l’approvisionnement en énergie renouvelable. La cartographie de leurs fluctuations diurnes et inter-saisonnières fournira des résultats nécessaires à l’estimation des coûts des systèmes. L’objectif est aussi d’encourager le développement des électrolyseurs et des procédés synthétiques à l’échelle industrielle.

 

La création d’un pôle pour l’hydrogène renouvelable

Sur ce site, un pôle pour l’hydrogène renouvelable et ses dérivés pourra être créé grâce à de nombreuses années d’expérience. De même, les infrastructures existantes et l’interaction entre les entreprises innovantes et les instituts de recherche faciliteront ce développement.

A travers cette collaboration ces deux entreprises pourraient donc développer un procédé de production de méthanol renouvelable. De plus l’utilisation de l’hydrogène renouvelable comme matière première chimique soutiendra la neutralité climatique en Allemagne.

Articles qui pourraient vous intéresser

Dernières Nouvelles