Marché de l’Éolien: les Euro Majors investissent l’Offshore

Le marché de l’éolien offshore est investi par l’industrie pétrolière. Les Euro Majors ont de nouvelles ambitions en énergies renouvelables. Ils sont déjà établis sur les marchés du Royaume-Uni, d’Allemagne et des Pays-Bas. Ils espèrent ensuite conquérir les marchés américains et chinois.

 

Marché de l’éolien : le secteur pétrolier change de cap

Des taux de rendement interne (TRI) futur de  6‑7 %

Alors que l’on sait le leadership d’Enel et Iberdrola sur les énergies renouvelables mondiales, plusieurs compagnies pétrolières ont tout de même investi le secteur de l’éolien offshore en 2020. Les Euro Majors ont représenté près d’un tiers des décisions finales d’investissement (FID) dans ce type de projets. Les entreprises citent des taux de rendement interne (TRI) de 8 à 12 %.

Mais selon Wood Mackenzie, dans un scénario de changement climatique à deux degrés, le baril pourrait être de 30 $USD. Le TRI chuterait alors à 6‑7 %.

Un changement basé sur les coentreprises, les partenariats et les accords de prise de pouvoir.

Le président de Wood Mackenzie, Simon Flowers, a notamment souligné que cette transition ne fait que commencer. Effectivement, l’éolien offshore fait partie d’un changement radical dans l’orientation stratégique future de l’industrie pétrolière. Cela devrait passer par des coentreprises et des partenariats entre les entreprises pétrolières et éoliennes.

De plus, ils développent des accords de prise de pouvoir. C’est le cas d’Equinor et Shell. Ces derniers s’engagent généralement à acheter de l’électricité des projets de développement dans lesquels ils sont partenaires.

Responsables d’environ 30% des opérations de fusions acquisitions en 2020

Enfin, les Euro Majors utilisent également le marché des fusions acquisitions pour vendre des participations dans certains de leurs projets. Leur but est d’améliorer les rendements et générer des flux de trésorerie précoces dans l’éolien offshore. En 2020, ils ont notamment été responsables d’environ 30% des opérations dans ce secteur.

 

Les gains mutuels d’un intéressement des Euro Majors

200 GW de capacité d’ici 2030

Certaines entreprises, comme Shell et Equinor, se sont engagées depuis plusieurs années dans la transition de Big Oil à Big Energy. Et Total, BP et Eni, commencent à intervenir. Ainsi, plus de 200 GW de capacité sont à prévoir au cours de la prochaine décennie.

Wood Makenzie estime alors que les Euro Majors dépenseront annuellement environ 8 milliards USD par an en 2025 pour l’éolien offshore. Soit plus de 18 fois les niveaux de dépenses de 2020.

Se développer en Chine, aux USA et dans la mer Noire

De plus, les Euro Majors sont déjà établi sur la plupart des marchés européen (Royaume-Uni, l’Allemagne et les Pays-Bas). Ils pénètrent maintenant de nouveaux territoires comme les États-Unis, la mer Noire et la Chine.

Dès 2030, l’éolien flottant en mer pourrait être une prochaine étape d’investissement et de développement.

Articles qui pourraient vous intéresser

evonik

Evonik se Détourne du Gaz

La crise énergétique se poursuit. Ainsi, les prix du gaz flambent et le risque de pénurie plane toujours sur l'Europe. En Allemagne, Evonik entend assurer l'approvisionnement...

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>