L’US Solar Buyer Consortium investit $6 milliards

Le consortium prévoit d’investir 6 milliards de dollars dans des modules solaires. CS Energy obtient 3 projets solaires à New York.
US Solar Buyer Consortium

L’US Solar Buyer Consortium annoncent vouloir investir 6 milliards de dollars dans des modules solaires. Le projet est d’acheter 6 à 7 GW de modules solaires par an à partir de 2024. Il ne reste plus qu’à trouver des producteurs pouvant leur fournir les modules.

L’US Solar Buyer Consortium veut soutenir le solaire

L’US Solar Buyer Consortium se compose de 5 entreprises dont l’objectif est d’apporter un soutien à l’industrie solaire aux États-Unis. Il s’agit de renforcer la chaîne de production américaine mais surtout de rendre le marché américain de l’énergie solaire attractif pour les investisseurs. Face à la concurrence de l’industrie chinoise, l’industrie du solaire aux États-Unis apparaît comme affaiblie.

Le leader de ce consortium est AES Corporation. Avec plus de 31 GW de capacité énergétique dans le monde dont 13 GW de capacité d’énergie renouvelable, l’entreprise est un des leaders de l’électricité mondiale. Aux États-Unis, l’entreprise dispose de 5 GW de capacité solaire et éolienne installées. Par ailleurs, Cypress Creek Renewables détient l’un des plus grands portefeuilles solaires des États-Unis avec 2 GW. Enfin, D.E. Shaw Renewable Investments dispose de 6 GW de capacité d’énergie renouvelable.

Une nouvelle ambition du gouvernement pour l’industrie solaire

La décision d’investissement du consortium suit de près la nouvelle ambition du gouvernement de renforcer sa sécurité énergétique en réduisant sa dépendance aux nations compétitrices. Sur fond de conflit ukrainien, le président américain a décidé de renforcer la production nationale de composants de panneaux solaires mais aussi de réduire les restrictions commerciales de l’industrie.

Pendant 2 ans, Biden autorise les producteurs américains de panneaux solaires à acheter des modules et des cellules solaires au Cambodge, en Malaisie, en Thaïlande et au Vietnam. L’import de ces composants avait été précédemment interdit. À l’époque, une enquête menée par l’US Department of Commerce avait prouvé que l’import de ces composants provoquait le contournement des droits de douane sur les produits solaires chinois mis en place par Obama.

Toutefois, le l’US Solar Buyer Consortium reconnaît qu’il faut faire plus pour atteindre les objectifs fixés en termes d’énergies renouvelables. D’importants retards sont accumulés par AES. Au total, AES possède un retard de 10,3 GW sur l’ensemble de ses projets solaires.

AES réclame plus particulièrement une politique claire et réaliste de soutien à l’industrie solaire. Selon l’AES, une bonne politique de soutien pourrait permettre à l’industrie solaire de fournir 40% de l’électricité américaine d’ici 2035. Cette politique permettrait également d’employer 1,5 million de personnes.

Les 3 projets de CS Energy à New York

De son côté, CS Energy obtient 3 projets solaires à grande échelle à New York. L’entreprise obtient ses projets de la New York State Energy Research and Development Authority (NYSERDA) qui a octroyé 22 projets cette année. En incluant ces derniers projets, le programme de la NYSERDA ajoutera 8 GW d’énergie renouvelable au mix énergétique de New-York.

Au total, les projets délivreront 365 MW en courant continu, 270 MW en courant alternatif. Le projet Stern Solar situé à Schaghticoke délivrera 19,99 MW en courant alternatif. Par ailleurs, le projet York Run Solar distribuera 90 MW en courant alternatif. Finalement, le projet Yellow Barn Solar transmettra 160MW en courant alternatif.

La construction débuterait en 2025 et se terminerait en 2026. Les projets déploieront une technologie de suivi à axe unique et panneaux solaires bifaciaux.

Articles qui pourraient vous intéresser