États-Unis : mauvais trimestre pour le Solaire

Aux États-Unis, l'industrie solaire connaît son pire trimestre depuis 2020 et la pandémie de COVID-19.
États-Unis

Aux États-Unis, les nouvelles installations solaires sont en faibles. Selon l’U.S. Solar Market Insight, l’industrie connaît son plus mauvais trimestre depuis 2020. Le premier trimestre de 2022 a été marqué par une hausse des prix et des contraintes de la chaîne d’approvisionnement, étouffant ainsi le marché.

Crise de l’industrie solaire aux États-Unis

 

Au total, par rapport au premier trimestre de 2021, l’installation de nouvelles capacités solaire chute de 24 %.

Le marché solaire à l’échelle utilitaire a connu la plus forte baisse au premier trimestre 2022 et a connu son plus faible trimestre d’installations depuis 2019 et le plus faible nombre de nouveaux projets ajoutés au pipeline depuis 2017. Le marché solaire commercial a connu une baisse de 28 % d’un trimestre à l’autre, tandis que le marché solaire communautaire s’est contracté de 59 % d’un trimestre à l’autre.

Cependant, le marché solaire résidentiel a connu une croissance record au premier trimestre. Ceci s’explique par une hausse de la demande des clients.

L’administration Biden tente de relancer le solaire

La Maison Blanche tente alors de relancer le secteur. L’administration Biden annonce la suspension de nouveau tarif solaire pendant 2 ans. Ceci devrait soutenir les entreprises et accélérer les projets retardés par l’enquête du Department of Commerce. Depuis l’ouverture de celle-ci, en mars, les fabricants de modules solaires ont interrompu leur expédition vers les États-Unis. Ainsi, le pays fait face à une pénurie de modules. Toutefois, cela devrait s’améliorer dans les mois à venir.

Abigail Ross Hopper, présidente et PDG de la Solar Energy Industries Association (SEIA), explique :

“Le secteur de l’énergie solaire est confronté à de multiples défis qui ralentissent les progrès de l’Amérique en matière d’énergie propre, mais l’action de l’administration Biden cette semaine apporte la certitude dont les entreprises ont besoin pour faire avancer les projets et créer des emplois. Le président Biden a clairement pris note de la façon dont les entraves à l’industrie nuisent à la résilience du réseau. En agissant de manière décisive, cette administration insuffle une nouvelle vie au secteur des énergies propres, tout en positionnant les États-Unis comme un leader mondial de la fabrication de produits solaires.”

Suite au contexte actuel, les spécialistes revoient à la baisse les prévisions pour 2022. Ils réduisent celles-ci de moitié, puisque les perturbations devraient continuer à perturber l’industrie solaire des États-Unis.

Une lueur d’espoir

Néanmoins, l’annonce de la Maison Blanche apporte un certain optimisme. Michelle Davis, analyste chez Wood Mackenzie, déclare :

“L’action exécutive de la Maison Blanche apporte un soulagement à l’industrie solaire américaine, qui a été plongée dans l’incertitude concernant l’enquête anti-contournement initiée par le Department of Commerce fin mars suite à une pétition déposée par Auxin Solar, un fabricant national de modules. Malgré cela, cette annonce devrait créer un potentiel de hausse d’environ 2 à 3 GW par rapport aux prévisions du scénario de base de Wood Mackenzie pour 2022, en supposant que le marché mondial reprenne son fonctionnement normal.”

En somme, l’industrie solaire des États-Unis attend des mesures venant des dirigeants politiques. Les crédits d’impôts à long terme ou les incitations à la fabrication devraient stimuler le déploiement du solaire. Ainsi, les ambitions énergétiques et climatiques du président Biden pourraient être atteintes.

Articles qui pourraient vous intéresser