L’Inde Paie le Pétrole Russe en Dollars

En Inde, les raffineurs paient le pétrole provenant de la fédération de Russie en dollars après l'échec des tentatives en dirhams.
Inde Mashreq Bank

En Inde, les raffineurs paient le pétrole provenant de la fédération de Russie en dollars après l’échec des tentatives en dirhams.

Paiement en dirhams

En Inde, les entreprises continuent d’acheter du pétrole russe en dollar. La Mashreq Bank de Dubaï refuse de traiter les paiements en dirhams émiratis. Ainsi, au moins deux raffineurs rencontrent des difficultés de paiement.

La Russie demande aux acheteurs de ses produits de base de payer en roubles ou d’autres monnaies. En raison des sanctions des États-Unis et de ses alliés, Moscou cherche à éviter le dollar et l’euro. Les deux devises servent généralement à fixer le prix des contrats.

En juillet, des négociants fournissant du pétrole russe demandaient à des entreprises basées en Inde de régler en dirhams. Une facture d’un des raffineurs montrait un calcul des paiements en dollar alors que le paiement devait se faire en dirhams. En outre, la facture indique que les paiements devaient s’effectuer auprès de Gazprombank via Mashreq Bank, sa banque correspondante à Dubaï.

De nouvelles procédures

Toutefois, les paiements en dirhams ne s’effectuent pas, car la Mashreq Bank refuse de faciliter le commerce. Ainsi, une succursale d’Abu Dhabi de la State Bank of India traite les paiements. En outre, les paiements s’effectuent en dollars.

Les Émirats arabes unis et l’Inde évitent de critiquer vivement les actions de la Russie en Ukraine. En Inde, la banque centrale met en place un mécanisme visant à faciliter le commerce international en roupies. La mesure cherche à favoriser les liens commerciaux avec la Russie en cas de sanctions occidentales plus strictes contre Moscou.

Les nouvelles règles reflètent largement le système de troc utilisé avec l’Iran. Ainsi, les importateurs basés en Inde déposaient leurs paiements en roupies sur un compte “vostro” dans des banques commerciales de Téhéran. Le paiement s’effectuait auprès de la banque indienne UCO, un prêteur d’État.

Des prix en hausse

La banque UCO obtenait l’autorisation de la banque centrale d’Inde d’ouvrir un compte spécial en roupie pour la banque russe Gazprombank. Ainsi, les importateurs et les exportateurs doivent accepter de facturer en roupies et de régler les conditions de change. Enfin, pour rendre les roupies attractives, l’Inde autorise les banques étrangères à investir dans des titres publics.

Selon les données du gouvernement, les importations indiennes en provenance de Russie atteignent $17.24 milliards en avril-août. Un an plus tôt, les importations s’élevaient à $3.2 milliards. Ce rapport souligne la forte augmentation des achats de pétrole.

Les sanctions occidentales incitent de nombreux importateurs de pétrole à éviter Moscou. Cette situation fait grimper les prix au comptant du brut russe. Les raffineurs basés en Inde achètent ainsi des exportations à des prix inférieurs aux produits de base du Moyen-Orient.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

Battolyser mise sur Rotterdam

Battolyser, installera sa première usine dans le port Rotterdam aux Pays-Bas pour répondre à la demande en hydrogène renouvelable. 

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)