L’IAEA conclut une Mission d’Examen en Suède

L'IAEA termine une mission d'examen en Suède. Elle concerne la 3ème unité de la centrale nucléaire d'Oskarshamn.
IAEA

L’IAEA a terminé sa mission d’examen de la centrale nucléaire d’Oskarshamn, en Suède. Au cours d’une mission de dix jours, les experts ont examiné la préparation, l’organisation et les programmes de la centrale. La direction de la centrale exprime sa détermination à appliquer les recommandations du rapport.

L’IAEA mène une mission d’examen à long terme en Suède

La mission, menée par une équipe de neuf experts, s’est faite sur demande de l’exploitant de la centrale, OKG Aktiebolag. Ce dernier se prépare à porter la durée de vie de la tranche 3 de la centrale à 60 ans. L’IAEA a donc mené une mission d’exploitation à long terme (LTO) pour l’unité concernée.

Située à environ 300 kilomètres au sud de Stockholm, l’unité 3 est mise en service commercial en 1985. Elle possède un réacteur à eau bouillante et une puissance électrique nette de 1.400 MW(e).

Ces missions, nommées SALTO (Safety Aspects of Long Term Operation), permettent l’examen complet de la sûreté des centrales nucléaires. Un soutien dès lors apprécié par Johan Lundberg, directeur général d’OKG:

“Nous apprécions le soutien de l’IAEA à notre centrale en matière de gestion du vieillissement et de préparation à un LTO sûr.”

De bonnes performances en matière de sûreté nucléaire

Pour le chef d’équipe et agent de sûreté nucléaire de l’AIEA, Martin Marchena, la centrale semble en bonne voie:

“Certaines activités de gestion du vieillissement et de LTO répondent déjà aux normes de sécurité de l’AIEA.”

De bonnes pratiques en matière de sûreté nucléaire qui tendent à être partagées. De fait, la centrale a par exemple mis en œuvre un système complet de gestion de l’obsolescence des pièces de rechange. En outre, elle a développé un contrôle des performances des circuits de refroidissement et un logiciel d’apprentissage automatique pour surveiller les performances des turbines.

Des recommandations

Par ailleurs, l’IAEA a tout même formulé quelques recommandations concernant les préparatifs de sécurité. La centrale devrait, entre autres, mettre en œuvre un processus approprié de gestion des connaissances en matière de sécurité.

Des améliorations que la direction semble déterminée à effectuer:

“Les résultats de cette mission nous aideront à améliorer nos activités pour un LTO sûr et à les aligner davantage sur les normes de sécurité de l’AIEA.”

L’équipe a fourni un projet de rapport à la direction de la centrale et à l’autorité de réglementation nucléaire du pays, à la fin de la mission.

Articles qui pourraient vous intéresser

Dernières Nouvelles
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>