Les Prix du Gaz mettent à mal l’Europe

Les prix du gaz en Europe augmentent davantage depuis l’arrêt de Nord Stream 1. De fait, ils ont grimpé de 30%.
prix du gaz europe _energynews

Les prix du gaz en Europe augmentent davantage depuis la fermeture de Nord Stream 1. De fait, ils ont grimpé de 30% après l’annonce de Gazprom.

Les prix du gaz en Europe augmentent

Cette situation a déclenché une nouvelle vague de préoccupations concernant l’approvisionnement. De fait, le contexte n’est pas favorable aux pays européens, qui craignent tous une pénurie de gaz cet hiver. Ces derniers se sont toutefois arrangés pour trouver rapidement des alternatives afin de sortir de la dépendance envers la Russie.

Le prix de référence du gaz s’élevait à 272 €/MWh à l’ouverture du marché après l’annonce de Gazprom. La société avait déclaré la prolongation des travaux à cause d’une fuite dans une turbine de Nords Stream 1. Les travaux de maintenance devaient initialement se dérouler pendant trois jours. À ce jour, la réouverture du gazoduc reste incertaine.

L’Europe accuse la Russie d’exercer une pression politique par le biais de son pouvoir énergétique. En outre, elle considère que la fermeture de Nord Stream 1 constitue la réponse finale aux sanctions occidentales imposées à Moscou.

La Russie dément ces accusations tout en mettant l’accent sur les difficultés qu’ont engendré les sanctions. De fait, elle suggère que la réduction des volumes de gaz puis l’arrêt de l’acheminement sont dus aux obstacles créés. Le Kremlin ajoute que l’Occident aurait déclenché une guerre économique qui entrave actuellement le bon gazoduc.

Nord Stream 1 relie la Russie et l’Allemagne en passant sous la mer Baltique. Il fournissait 1/3 du gaz acheminé vers l’Europe. Ce temps semble révolu.

Le déclin de l’approvisionnement via Nord Stream 1 avait débuté en juillet lors de la réduction des volumes acheminés. De fait, le gazoduc avait fonctionné à 40% de sa capacité puis à 20% avant l’arrêt total pour maintenance.

Des mesures prises pour freiner la situation

Ainsi, la diminution des volumes acheminés avait fait réagir les pays européens. Ceux-ci se sont parés de divers dispositifs afin d’éviter la pénurie de gaz cet hiver. Les plans d’urgence prévoient la possibilité d’être amenés à rationner l’énergie et accentuent les risques de récession.

En outre, la situation actuelle force certaines industries qui consomment beaucoup d’énergie à diminuer leur production. Forçant ainsi les gouvernements européens à injecter des milliards d’euros pour venir en aide aux ménages. Ceci témoigne des mauvaises conditions dans lesquelles se trouvent les consommateurs mis à mal par les prix élevés de l’énergie.

Les ministres de l’énergie de l’UE doivent se réunir le 9 septembre afin de discuter la situation énergétique. Ils souhaitent trouver des solutions pour freiner la flambée des prix comprenant ainsi le plafonnement des prix du gaz et les lignes de crédit d’urgence.

Articles qui pourraient vous intéresser