L’Hydroélectricité Européenne en Difficulté

Alors que la production d'hydroélectricité européenne rencontre des difficultés, les EuGOs se négocient à 4 €/MWh.
hydroélectrique_energynews

L’hydroélectricité européenne rencontre des difficultés. La sécheresse et la forte demande en énergies renouvelables sont deux facteurs permettant d’expliquer cette situation.

En conséquence, les EuGOs (European guarantees of origin) atteignent des niveaux records. Ceux concernant l’hydroélectricité, les plus activement négociés, atteignent 4 €/MWh.

L’hydroélectricité européenne en difficulté

Les conditions météorologiques européennes très sèches ont fortement impacté la production d’hydroélectricité. Celles-ci ont fortement impacté les prix. Toutefois, la demande pour les énergies renouvelables reste en hausse due au contexte énergétique actuel.

L’Europe a connu des conditions estivales particulières. Elle enregistre des sécheresses historiques dues aux fortes chaleurs dans de grandes parties du continent. Ainsi, la production d’hydroélectricité a chuté. Elle est, pour la première, sous le niveau de la production d’énergie solaire.

En outre, les circonstances actuelles qui impliquent des difficultés d’approvisionnement exercent une pression sur l’énergie hydraulique. Celle-ci semble être l’alternative idéale pour pallier la pénurie de gaz en Europe. Néanmoins, les conditions climatiques actuelles menacent la stabilité de cette source d’énergie.

Les pays scandinaves, principaux vendeurs de GO, ont anticipé un faible approvisionnement en eau. En ce sens, la production d’électricité destinée à l’importation est mise au second plan. Cela afin de donner la priorité au remplissage de leurs réservoirs.

Cette situation a impacté leur statut. Précédemment, considérés comme des acteurs prépondérants dans la production d’hydroélectricité, ils ont été contraints de limiter les certificats disponibles.

Le renouvelable reste très demandé

Plusieurs négociants font état d’une situation compliquée. Ils déclarent ne pas être en mesure de proposer de l’hydroélectricité.

Le Nordic Hydro 2022 GO a été évalué à 4 €/MWh le 1er septembre. Par rapport aux données du 4 janvier 2022, cela constitue une hausse de plus de 130%. Il était alors évalué à 1,72 €/MWh.

En parallèle, beaucoup de certificats pour d’autres technologies d’énergie renouvelable subissent une forte demande. De fait, les certificats EU Wind and Solar se rapprochent des 4 €/MWh, s’élevant à 3,75 euros/MWh au 1er septembre 2022.

La forte demande d’énergie renouvelable s’explique également par le nombre croissant d’entreprises qui s’engagent à réduire leurs émissions. De fait, plusieurs sociétés, par le biais d’initiatives telles que RE100 Climate Group, s’engagent à utiliser 100% d’énergies renouvelables.

Les prix élevés ne devraient pas durer longtemps. Les certificats pour la production de 2023 se négocient à la baisse, ce qui pourrait donner lieu à un retour à la normale.

Articles qui pourraient vous intéresser