Le Sénégal veut Exploiter son Gaz

Plusieurs projets de grande envergure sont en cours au Sénégal, qui prévoit une grande expansion de son secteur gazier.
Sénégal

Le Sénégal prévoit une grande expansion de son secteur gazier dans les prochaines années. De fait, plusieurs projets de grande envergure sont en cours.

Plusieurs projets au Sénégal

Greater Tortue Ahmeyim (GTA), en cours de développement, est un projet de GNL offshore à la frontière de la Mauritanie et du Sénégal. Le projet est développé conjointement par BP et Kosmos Energyy. Il est prévu que BP soit l’opérateur de cette exploitation. De plus, GTA nécessitera un investissement de 5 milliards de dollars et devrait être mis en service en 2024 ou 2025.

Le projet prévoit un développement en plusieurs phases. Ainsi, la deuxième phase nécessitera un investissement de 5 milliards de dollars. Après l’ajout de la phase 2, l’installation sera en mesure de fournir 5 millions de tonnes de gaz supplémentaire. L’objectif étant d’atteindre 10 millions de tonnes de gaz, une fois les deux phases terminées.

Le développement de ce projet permettra au Sénégal, ainsi qu’à la Mauritanie, d’avoir une nouvelle source d’énergie domestique. Par conséquent, elle sera une source de revenu supplémentaire pour ces deux pays.

En parallèle, le gouvernement sénégalais et BP sont en discussion pour le développement d’un nouveau projet gazier national. Ce dernier, appelé Yakaar, serait à usage domestique.

Sangomar, un autre projet gazier tant attendu, devrait commencer à produire au cours du second semestre 2023. Le président sénégalais, Macky Sall, a déclaré que la phase deux de ce projet nécessitera un investissement de $2,5 milliards. En outre, l’infrastructure produira environ 100.000 barils par jour.

Le Sénégal dispose également du champ gazier Yakaar-Teranga dont le début de la production est prévu pour 2024. Ainsi, la production est estimée à 500 millions de pieds cubes par jour.

Une intention d’exploitation croissante

BP, de son côté, est en discussion avec la Mauritanie et le Sénégal pour les phases suivantes du projet GTA. Ainsi, la société souhaite également développer d’autres projets dans les deux pays.

À ce jour, elle travaille avec le gouvernement mauritanien pour le développement du champ gazier de BirAllah. Ce dernier est un développement de gaz conventionnel situé en eaux très profondes en Mauritanie. Il est détenu par BP, Kosmos, la société mauritanienne des hydrocarbures et exploité par BP Mauritania. De plus, il est actuellement en phase d’expertise et sa production commerciale devrait débuter en 2028.

Articles qui pourraient vous intéresser

No Content Available