Le Portugal envisage une Alternative à MidCat

Le Portugal déclare que l'approvisionnement en gaz des pays d'Europe centrale nécessite une interconnexion étroite avec la péninsule ibérique. Il se rapproche alors de l'Italie pour trouver une alternative au projet MidCat.
portugal_energynews

Le Portugal déclare que l’approvisionnement en gaz des pays d’Europe centrale nécessite une interconnexion étroite avec la péninsule ibérique. Lisbonne estime que si cette interconnexion est impossible par la France, alors elle devrait passer par l’Italie.

Un projet source de discorde

Le Portugal et l’Espagne disposent d’importantes capacités d’importation de gaz grâce à leurs terminaux de GNL. Ainsi, ces terminaux pourraient alimenter l’Europe centrale avec des connexions supplémentaires par gazoduc. Les deux pays de la péninsule ibérique prennent comme exemple le gazoduc MidCat, traversant les Pyrénées entre l’Espagne et la France.

Cependant, le Président français Emmanuel Macron déclarait, le 5 septembre, qu’il s’opposait au projet de gazoduc MidCat. Il estime que la capacité des deux gazoducs transpyrénéens existants est en sous-exploitation. En outre, le Président français rappelle que les flux de gaz s’exportaient principalement en direction de l’Espagne.

Une question européenne selon le Portugal

Le ministre de l’Environnement du Portugal, Duarte Cordeiro, estime qu’il s’agit d’une question européenne et non d’une question bilatérale. Par ailleurs, il ajoute qu’il est crucial de trouver des solutions. En outre, Lisbonne entamerait déjà des discussions avec Rome à propos d’une solution alternative reliant l’Italie à travers la Méditerranée.

Depuis août, le chancelier allemand Olaf Scholz fait pression pour la construction d’un gazoduc reliant le Portugal à l’Europe centrale. Ainsi, le gazoduc traverserait l’Espagne et la France afin d’alimenter l’Europe centrale. L’objectif affiché est ainsi de sevrer l’Europe de sa dépendance énergétique vis-à-vis de la Russie.

Un projet à l’arrêt

Le ministre de l’Environnement du Portugal déclare également que le projet Iberia pourrait constituer une alternative au gaz russe. Duarte Cordeiro estime que le développement des sources d’énergies renouvelables, avec des prix attractifs, constituerait aussi une alternative. Le ministre de l’Environnement portugais évoque notamment l’hydrogène, produit avec de l’énergie renouvelable.

Lancé en 2013, le projet MidCat devrait permettre de connecter le réseau gazier espagnol au nord de Barcelone à la France. Par ailleurs, il a pour objectif de pomper du gaz algérien vers le nord de l’Europe. Toutefois, pour des raisons de coûts et d’environnement, le projet de gazoduc est en suspens depuis 2019.

Articles qui pourraient vous intéresser