Le Nucléaire Allemand face à des Obstacles

Le gouvernement annonce maintenir 2 centrales nucléaires pour éviter une pénurie. Toutefois, le nucléaire allemand fait face à des obstacles qu'il devra surmonter.
nucléaire allemand_energynews

Le nucléaire allemand est au cœur des débats. Le gouvernement vient de trancher. Le pays maintient deux centrales nucléaires, Isar 2 et Neckarwestheim 2, dans le sud du pays. Celles-ci resteront en veille et seront utilisées pour éviter une éventuelle pénurie d’énergie cet hiver.

Toutefois, le nucléaire allemand devra surmonter certains obstacles. De fait, au sein de la coalition, les Verts devront surmonter leur scepticisme pour justifier une telle décision. En parallèle, certains membres du FDP s’attendent à un retour du nucléaire.

Le nucléaire allemand face à des obstacles

En Allemagne, le nucléaire divise. Toutefois, dans un contexte de crise énergétique, le gouvernement maintient certaines centrales. Celles qui ne sont pas concernées devront fermer d’ici le 31 décembre.

C’est le cas de la centrale nucléaire de Lingen, dans l’Emsland. Selon Konstantin Kuhle, chef du groupe parlementaire du FDP:

“La seule raison pour laquelle la centrale nucléaire de Lingen dans l’Emsland n’est pas mise en service de réserve est l’association de gauche des Verts en Basse-Saxe.”

Cependant, en Basse-Saxe, les élections régionales approchent. Elles se tiendront le 9 octobre prochain.

La décision de Robert Habeck repose sur des scénarios d’approvisionnement en électricités. Les 4 gestionnaires de réseaux de transport d’électricité allemand ont élaboré ces derniers. Ils préconisaient alors de maintenir 3 centrales nucléaires, dont celle de Linden.

Selon eux, il pourrait manquer environ 5,1 GW de capacité électrique. Ils expliquent que ces deux centrales ne tourneraient pas à pleine capacité. Ainsi, elles ne pourraient fournir que 0,5 GW à la charge globale.

En outre, un simple règlement pourrait ne pas suffire à sceller l’accord. De fait, une modification de la loi sur la sortie du nucléaire allemand serait plus judicieuse. Ainsi, cela donnerait de garanties aux exploitants. De plus, cela limiterait le risque de poursuites judiciaires.

Enfin, EnBW et E.ON ne semblent pas enthousiastes par cette annonce. Toutefois, elles estiment qu’un prolongement du nucléaire allemand est faisable d’un point de vue technique. Elles annoncent évaluer le besoin.

Articles qui pourraient vous intéresser