Le GNL Russe Afflue en Chine

Le GNL russe reste prisé en Chine. En août, alors que le pays connaît une importante vague de chaleur, la Chine a importé quelque 611.000 tonnes de GNL en provenance de Russie.
GNL russe Chine_energynews

Le GNL russe reste prisé par la Chine. L’approvisionnement de la Chine en GNL russe a atteint un record d’environ 611.000 tonnes en août. En cause, la dépendance continue de la Chine à l’égard des importations d’hydrocarbures russes.

D’importantes importations de GNL russe

La Chine a importé six cargaisons de GNL d’environ 71.000 tonnes chacune depuis le terminal russe de Yamal LNG. Aussi, trois cargaisons d’environ 62.000 tonnes chacune ont été importées depuis le terminal GNL de Sakhalin.

Les cargaisons de Yamal sont principalement des volumes de contrats à terme. Les cargaisons de Sakhaline ont, elles, été achetées sur le marché au comptant via des appels d’offres. Par ailleurs, ces cargaisons ont probablement été achetées à un rabais élevé par rapport aux prix au comptant du GNL.

Une source du Guangdong déclare:

“Les NCO chinoises ont des contrats à terme avec Yamal LNG. Certaines d’entre eux auraient échangé des cargaisons sur le marché et acheté des cargaisons à bas prix sur le marché au comptant.”

Les fortes chaleurs soutiennent la demande de gaz russe

La forte demande des centrales électriques au gaz a poussé les terminaux GNL de la région à stimuler les entrées rapides de GNL. Dans le même temps, les NCO, national oil companies, s’approvisionnent pour l’hiver.

Le terminal GNL de Jiangsu Rudong a enregistré des ventes d’environ 32 millions de m3/jour de gaz la semaine dernière. En temps normal, les ventes sont d’environ plus de 20 millions de m3/jour.

La température dans la province du Jiangsu a dépassé les 40°C pendant plusieurs jours consécutifs en août. Cette situation a alors conduit de nombreuses centrales électriques au gaz de la province à fonctionner à pleine capacité.

En outre, le volume de transport de gaz naturel vers le Jiangsu, via le gazoduc Ouest-Est de PipeChina, a bondi de 30% d’une année sur l’autre au cours de l’été. En août, PipeChina a ainsi fourni près de 400 millions de m3 de gaz naturel supplémentaire à 27 centrales électriques au gaz dans le Jiangsu.

Les centrales électriques au gaz naturel de la province du Zhejiang ont également fonctionné à pleine capacité. Cela est dû à des températures élevées ainsi qu’à une amélioration rapide de l’activité économique.

La sécheresse du Sichuan aggrave la pénurie d’électricité

La sécheresse dans la province du Sichuan a réduit l’approvisionnement en électricité de l’est de la Chine.

De fait, le Sichuan est le plus grand générateur hydroélectrique de Chine. Le volume de production hydroélectrique représentait 82% de la production totale d’électricité de la province en 2021.

Près d’un tiers de l’électricité produite dans le Sichuan est exporté vers l’est de la Chine, principalement le Jiangsu, le Zhejiang et Shanghai. Or, la sécheresse et les températures élevées ont fait chuter la production hydroélectrique du Sichuan de 50% par rapport à l’année précédente.

La province a suspendu l’alimentation électrique des utilisateurs industriels du 15 au 20 août et a coupé la transmission à l’extérieur de la province pour assurer une alimentation électrique adéquate aux résidents. Les centrales électriques au gaz de la région ont donc dû augmenter leurs taux d’exploitation pour compenser ce manque.

Articles qui pourraient vous intéresser