Le charbon australien atteint des records

Alors que la demande mondiale se passe de la Russie, le charbon australien apparaît comme une alternative, ce qui fait grimper son prix.
Inde

Le charbon australien profite d’une demande européenne en forte hausse. De plus, les États asiatiques conservent, dans leur majorité, des importations stables. En conséquence, les experts du marché ne s’attendent pas à une baisse dans les prochains mois.

Actuellement, le coût du charbon australien dépasse les 300 $/t. C’est son niveau le plus élevé depuis qu’il est mesuré qualitativement pour la première fois en 2017.

Les négociants s’attendent à ce que les prix augmentent encore plus, jusqu’à 400 $/t. De fait, la Russie représente encore 40 % des importations européennes de charbon. Il est donc vraisemblable que la demande de charbon australien continue d’augmenter.

Globalement, la demande asiatique de charbon se maintient

Malgré son coût élevé, les acheteurs asiatiques du charbon australien ne renoncent pas à leurs importations. Chaque année, la Corée du Sud importe un peu plus de 39 millions de tonnes d’Australie, 90 millions pour le Japon.

De plus, la demande est attendue à la hausse en 2022 car ils doivent se passer du charbon russe. Toutefois, la Russie représente seulement 15 à 20 millions de tonnes de charbon par an.

En revanche, la Chine qui interdit le charbon australien sur son territoire peut profiter de la production russe délaissée. Autre exception, l’Inde renonce à une partie de ses cargaisons en raison de l’augmentation de son prix. Elles sont reprises par les acheteurs européens qui craignent toujours une pénurie.

Articles qui pourraient vous intéresser

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>