L’Algérie va fournir du gaz à la Slovénie

Sonatrach a annoncé la signature d’un contrat gazier avec la compagnie slovène, Geoplin pour la fourniture à la Slovénie de gaz naturel.
Algérie Gaz

Le groupe public algérien Sonatrach a annoncé la signature d’un contrat gazier avec la compagnie slovène, Geoplin pour la fourniture à la Slovénie de gaz naturel sur une période de trois ans à partir de janvier 2023.

L’acheminement du gaz se fera à travers le gazoduc TransMed qui relie le pays à l’Italie, via la Tunisie.

“Cet accord permet à Sonatrach, d’une part, de reconquérir une part du marché slovène qu’elle a approvisionné en gaz naturel à travers le Gazoduc Enrico Mattei (autre nom du Transmed, ndlr) entre 1992 et 2012, et d’autre part, de contribuer à la satisfaction de la demande de gaz naturel du marché européen”, a indiqué Sonatrach dans un communiqué.

“L’accord conclu aujourd’hui, résultat de discussions fructueuses entre les deux compagnies, dénote de l’excellence de leur coopération et témoigne de leur volonté commune de consolider leur relation à long terme”, selon le communiqué qui ne précise pas les volumes concernés.

Selon les médias en Slovénie, le contrat porterait sur la fourniture de 300 millions de m3 par an, transportés via le Transmed dont la capacité est de 33 milliards de m3 par an.

La signature a eu lieu lors de la visite en Algérie de la vice-Première ministre et ministre des Affaires étrangères de la Slovénie, Tanjia Fajon, qui a été reçue mardi par le président algérien Abdelmadjid Tebboune.

“Cet accord renforce également le rôle de l’Algérie en tant que fournisseur fiable de long terme du marché européen”, a précisé le groupe algérien.

L’Algérie est le premier exportateur africain de gaz naturel et le 7e mondial.

Avant l’invasion russe de l’Ukraine, l’Algérie, dont les réserves prouvées de gaz naturel s’élèvent à près de 2.400 milliards de m3, fournissait environ 11% du gaz consommé en Europe, contre 47% pour la Russie.

Plusieurs pays européens cherchant à réduire leur dépendance des livraisons russes depuis l’invasion de l’Ukraine se sont tournés vers l’Algérie, notamment l’Italie.

Sur les neuf premiers mois de 2022, l’Algérie a fourni à l’Italie 17,3 milliards de m3, en hausse de 13% sur un an, selon la revue Middle East Economic Survey.

Mais des experts ont mis en doute la capacité du pays nord-africain à accroître fortement sa production à court terme.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

Battolyser mise sur Rotterdam

Battolyser, installera sa première usine dans le port Rotterdam aux Pays-Bas pour répondre à la demande en hydrogène renouvelable. 

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)