La Prime de Fret en Asie-Pacifique Augmente

La prime de fret en Asie-Pacifique pour les méthaniers équipés de moteurs XDF atteint son plus haut niveau de l’année.

La prime de fret en Asie-Pacifique pour les méthaniers équipés de moteurs à deux temps a atteint, le 16 septembre, son plus haut niveau de l’année. De nombreux navires sont utilisés comme des lieux de stockage flottant du GNL. Cette utilisation a pour conséquence de réduire l’offre avant les achats hivernaux.

Hausse de la prime de fret

La prime pour les méthaniers équipés de moteurs bicarburant (XDF) était d’environ 25.000 $/j en juin de cette année. Cette prime a été multipliée par 5 pour atteindre 132.500 $/j, le 16 septembre.

La situation actuelle du marché peut être résumée la déclaration d’un courtier de Singapour:

“La prime que commandent les navires de plus grande taille est à la hausse. Il n’y a en effet pratiquement pas de méthanier à deux temps disponible pour le chargement ponctuel en Asie”.

La cause de cette hausse: le stockage flottant de GNL

De multiples facteurs sont à l’origine de cette hausse de la prime de fret du GNL. La structure du marché du contango, les difficultés liées au financement des cargaisons russes et l’arrêt du gazoduc Nord Stream 2 se sont combinés pour pousser le prix du fret à la hausse.

La structure du marché est telle que les commerçants ont tout à gagner s’ils stockent et ne vendent qu’en novembre. Néanmoins, les réservoirs terrestres sont pleins. Les commerçants sont alors obligés de stocker le GNL sur des navires.

En outre, les navires GNL à moteurs XDF sont les mieux adaptés pour entreprendre ce type de stockage. De fait, leur taille est relativement plus grande. Ils disposent également d’installations de reliquification à bord et l’ébullition dans de tels navires est moindre. L’ébullition quotidienne du GNL dans les navires traditionnels peut atteindre 0,25%, contre 0,03% dans les navires à moteurs XDF.

Par ailleurs, ces navires peuvent utiliser du mazout lors du stockage flottant pour réduire les coûts au milieu des prix élevés du GNL.

Le nombre exact de navires utilisés comme stockage flottant n’est pas disponible. Néanmoins, les acteurs du marché ont déclaré que le nombre était à son plus haut niveau depuis le début de l’année.

Articles qui pourraient vous intéresser