La Norvège revoit sa Stratégie Énergétique

Dans un contexte particulier, la Norvège revoit sa stratégie énergétique. Le pays entend, afin de parvenir à ses objectifs climatiques, décarboner l'exploitation des hydrocarbures. Toutefois, elle ne peut plus se reposer uniquement sur l'hydroélectricité.
norvège

La Norvège doit, afin d’atteindre ses objectifs climatiques, revoir sa stratégie énergétique. De fait, le pays se retrouve dans une situation préoccupante suite aux changements climatiques.

Alors que le pays compte principalement sur l’hydroélectricité, la production norvégienne est réduite suite à la sécheresse.

La Norvège face à l’insécurité énergétique

La Norvège doit faire face à de nombreuses difficultés quant à sa production d’énergie. Plusieurs facteurs sont à prendre en compte. En conséquence, les prix de l’électricité augmentent.

Afin d’atteindre son objectif de réduction d’émissions carbone, la Norvège compte utiliser une part grandissante de son électricité pour alimenter ses sites d’extraction de pétrole et gaz. La Norvège, le plus gros producteur pétrolier en Europe de l’Ouest, cherche à réduire ses émissions carbone de 55% d’ici 2030 par rapport aux niveaux de 1990.

Une partie considérable de ces émissions proviennent de l’extraction d’énergie fossile. Avec une réduction actuelle de seulement 5%, le pays va devoir accélérer ses efforts pour décarboner les industries du gaz et et du pétrole.

Or, alimenter ces industries avec l’électricité hydraulique pose un problème au vu du contexte actuel. Cela est d’autant plus vrai que, l’hiver approchant, la demande en électricité augmentera. Cela risque de fragiliser davantage la stabilité énergétique du pays, et d’augmenter les prix encore plus.

Les réserves hydrauliques, plus basses qu’elles ne l’ont été en plus de 20 ans, risquent de ne pas être assez pour alimenter le pays durant l’hiver.

Un problème à échelle européenne

Les conséquences de cette sous-production hydraulique ne s’arrêtent pas aux frontières de la Norvège.

De nombreux pays européens dépendent des exportations énergétiques de ce pays. Ce dernier est l’un des plus gros exportateurs européens en énergies fossiles mais aussi en électricité.

Cette dépendance européenne vis-à-vis de la Norvège est d’autant plus importante actuellement, face à la réduction des importations énergétiques russes. Depuis février le pays nordique continuait de s’affirmer en tant que fournisseur alternatif fiable. Cette fiabilité est donc maintenant remise en question.

Le gouvernement norvégien a affirmé qu’ils réduiraient ses exportations cet hiver s’il manquait de l’électricité. De plus, ils fermeront certains de leurs sites d’extraction fossiles s’ils ne parviennent pas à les alimenter avec de l’électricité renouvelable.

Les projets renouvelables, une solution pour la Norvège?

Afin d’atteindre ses objectifs et de renforcer sa sécurité énergétique, la Norvège compte sur les énergies renouvelables. Ainsi, le pays entend développer 30 GW d’énergie éolienne offshore.

Le développement des énergies renouvelables permettra également à la Norvège de décarboner son industrie pétrolière et gazière. Ainsi, le pays pourra continuer d’exploiter ses hydrocarbures. En conséquence, la Norvège pour assurer sa sécurité énergétique.

Articles qui pourraient vous intéresser