La Norvège Livre des Volumes Records de Gaz

La Norvège entend augmenter ses livraisons de gaz vers l'Europe. Elle s'attend alors à livrer des volumes records.
Norvège

La Norvège est prête à livrer des volumes records de gaz à l’Europe. De fait, le système d’exportation norvégien se positionne en tête de liste concernant l’approvisionnement. Le pays s’est engagé à envoyer de grandes quantités de gaz dans les années à venir.

La Norvège dépasse la Russie

Cette année, le pays nordique est devenu le plus grand fournisseur de gaz pour l’Europe, dépassant ainsi la Russie. Il a acquis ce statut bien avant même l’arrêt de Nord Stream 1. La semaine dernière, Gazprom annonçait la fermeture du gazoduc pour une durée indéterminée. Le gazoduc exploité par la société russe fournissait historiquement environ un tiers du gaz acheminé depuis la Russie vers l’Europe.

Le contexte actuel démontre que la question de l’approvisionnement en gaz demeure une problématique européenne. Ceci permet à Gassco d’acquérir une place de choix parmi les fournisseurs de gaz.

Afin de maintenir des flux réguliers, l’entreprise norvégienne a reporté sa maintenance estivale. Relevant la situation inhabituelle qui caractérise les évènements, Frode Leversund, PDG de Gassco affirme:

“Nous avons livré cet été ce que nous livrons habituellement en hiver.”

La période de maintenance est ainsi prévue pour le mois de septembre. Par conséquent, les flux seront réduits. Néanmoins, le système devrait être opérationnel pour le mois d’octobre.

Gassco est responsable du transport du gaz à partir du plateau norvégien vers l’Europe. Il approvisionne par gazoduc la Grande-Bretagne, l’Allemagne, la Belgique et la France. Les livraisons ont considérablement augmenté cette année. Celles-ci s’élèvent à 60 TWh, soit 4,97 milliards de m3 de gaz.

Des livraisons de gaz assurées

La Norvège prévoit des exportations records. En ce sens, elle attend 117 milliards de m3 de gaz livré par gazoduc en 2022 contre 113,2 milliards de m3 l’année précédente. Ces chiffres contribuent à sécuriser et garantir l’approvisionnement en Europe. Celui-ci ayant été mis en péril ces derniers mois.

Par ailleurs, les exportations seront facilitées par le nouveau gazoduc reliant la Norvège et la Pologne. Ce dernier, appelé Baltic Pipe, devrait entrer en service en octobre. De plus, cela pourrait augmenter les capacités globales de Gassco.

Le pays nordique pourrait voir sa production de gaz augmenter de 8% cette année, atteignant ainsi les 122 milliards de m3.

Articles qui pourraient vous intéresser