La Mer Noire, un Eldorado Gazier

En Roumanie, la mer Noire offre un potentiel gazier important. Toutefois, son exploitation est perturbée par la législation roumaine. Les producteurs de gaz attendent des éclaircissements.
mer noire gaz

En mer Noire, le potentiel gazier n’est plus à prouver. La Roumanie pourrait réellement profiter de cet eldorado. Toutefois, les principaux producteurs de gaz du pays, souligne certains obstacles. Selon eux, le gouvernement roumain doit améliorer la réglementation. Ainsi, le développement gazier pourrait s’accélérer.

En mer Noire, un potentiel gazier important

Le potentiel gazier en mer Noire est reconnu. Selon la Roumanie, elle comprendrait 200 milliards de mètres cubes de gaz.

Mark Beacom, directeur général de Black Sea Oil & Gas (BSOG) déclare:

“Le potentiel de découverte de gaz dans la mer Noire roumaine est énorme, il a déjà été prouvé.”

De fait, de nombreux producteurs de gaz, dont OMV Petrom, se préparent à exploiter le gaz de la mer Noire depuis une quinzaine d’années. Ces entreprises ont alors déboursé des milliards de dollars.

Cette année, BSOG a même lancé le premier développement offshore de la mer Noire, en Roumanie, depuis près de 30 ans. L’entreprise ambitionne d’extraire 1 milliard de mètres cubes de gaz par an. Cela représente quelque 10% de la consommation de la Roumanie.

Un développement entravé par la législation

Malgré cet énorme potentiel, l’exploitation gazière en mer Noire roumaine est entravée par la législation du pays. Celle-ci a stoppé net l’activité des producteurs de gaz de la région.

Mark Beacom déclare:

“Mais si le but de l’affaire est juste de trouver des découvertes et de les laisser là pendant 30 ans, cela n’a aucun intérêt.”

Christina Verchere, directrice générale de Petrom, ajoute:

“Le temps de développement doit devenir beaucoup plus court. Il faut avoir le bon cadre réglementaire et fiscal et c’est ce que nous avons trouvé difficile, il n’a pas toujours été là.”

Ainsi, la législation roumaine retarde l’exploitation gazière en mer Noire. OMV Petrom a découvert entre 1,5 et 3 billions de pieds cubes de gaz. Toutefois, elle n’a pas encore pris de décision d’investissement définitive pour son projet Neptun Deep, projet qu’elle développera aux côtés de Romgaz.

L’entreprise attend un éclaircissement de la part du gouvernement roumain, qui a récemment modifié la loi sur le gaz offshore. OMV Petrom devrait donner une décision mi-2023.

Du côté du gouvernement, le ministre de l’énergie déclare s’attendre à une décision plus tôt.

Une accélération des projets en mer Noire?

Tous les acteurs concernés semblent vouloir accélérer le développement du gaz offshore en mer Noire. Selon Christina Verchere, la “rapidité est le mot d’ordre”.

Du côté de Romgaz, Razvan Popescu, directeur général, entend tout mettre en place pour voir le projet Neptun Deep voir le jour. Il déclare:

“Nous sommes extrêmement déterminés à faire en sorte que le projet Neptun Deep soit finalisé. C’est là que nous voyons le plus de potentiel, nous voyons le potentiel de doubler nos réserves prouvées. Je pense que tout l’État devrait se concentrer sur cette question, étant donné l’importance du projet stratégique.”

Ainsi, l’entreprise roumaine envisage de recourir à des euro-obligations ou à des prêts garantis. Cela lui permettrait de financer rapidement sa part du projet.

Articles qui pourraient vous intéresser