La Commission Évalue la Crise Énergétique

La Commission européenne, dans des rapports souligne l'impact des coupures d'approvisionnements en gaz au deuxième trimestre 2022. 
Commission européenne

La Commission européenne, dans des rapports souligne l’impact des coupures d’approvisionnements en gaz au deuxième trimestre 2022. Les prix de l’énergie entraînent des augmentations significatives dans l’ensemble de l’Union européenne. La France, la Grèce, l’Italie et Malte enregistrent des niveaux de prix double sur l’électricité comparé au second trimestre 2021.

Reconfiguration du marché du gaz

La Commission, dans le rapport sur le marché du gaz, quantifie les importations de gaz russe au deuxième trimestre 2022. Ainsi, les comparaisons d’une année sur l’autre démontrent une chute de 90% sur la route de transit biélorusse. Nord Stream enregistre une baisse de 12% contre une diminution de 51% via l’Ukraine et une chute de 14% via TurkStream.

Entre janvier et août 2022, les importations européennes de gaz russe chutent de 43 bcm. Les importations totales de gaz en provenance de Russie, GNL compris, enregistrent une diminution de 39 bcm. Parallèlement, les importations de GNL non russe enregistrent une augmentation de 28 Gm3.

Avec les prix élevés, la consommation de gaz de l’Union européenne au deuxième trimestre 2022 chute de 16% en glissement annuel. Ainsi, la consommation s’établit à 71 milliards de m3. En outre, la demande de gaz dans la production d’électricité baisse également de 7%.

Les importations de GNL de l’Union européenne augmentent de 4 % au deuxième trimestre 2022 en glissement annuel. Ainsi, les importations s’élèvent à 36 milliards de m3, tandis que les importations globales de gaz de l’Union augmentent de 3%. En outre, l’Union européenne dépensait environ €75 milliards en importations de gaz au deuxième trimestre 2022.

En réaction à ces prix records, la Commission européenne tente de répondre de manière concrète avec le plan REPowerEU. L’un des objectifs du plan consiste à éliminer progressivement la dépendance à l’égard des combustibles fossiles russes. Il vise également à accélérer la transition vers les énergies renouvelables et cherche à améliorer l’efficacité sur le plan énergétique.

D’autres mesures prévoient la création d’une plateforme énergétique de l’Union européenne. L’objectif est de regrouper la demande et de coordonner l’utilisation des infrastructures. Il s’agit également de négocier avec les partenaires internationaux et de préparer les achats communs de gaz et d’hydrogène.

Le marché de l’électricité

La Commission, dans le rapport sur le marché de l’électricité souligne la réduction des flux par gazoduc. De plus, il souligne l’incertitude des marchés concernant la sécurité de l’approvisionnement en gaz en Europe. Ces deux données font grimper les prix de l’électricité sur le Vieux Continent.

L’indice de référence européen de l’électricité était en moyenne de €191/MWh au deuxième trimestre 2022. Ce chiffre traduit une augmentation de 181% par rapport au second trimestre 2021. Toutefois, la part des renouvelables dans le bouquet électrique au deuxième trimestre augmente de 43%.

Les énergies renouvelables devancent ainsi les énergies fossiles, qui s’établissent à 36%. De plus, la part du renouvelable améliore sa production de 2% sur un an. Il s’agit d’une augmentation de 5TWh.

Cette donnée est le résultat d’une augmentation de 24% de la production solaire sur une base annuelle. L’éolien terrestre augmente de 10% et l’éolien offshore de 11% sur la même base. Toutefois, la production hydraulique enregistre une baisse de 16% sur l’année.

La production nucléaire demeure sous pression en raison d’arrêts non planifiés et de maintenances programmées en France. Ainsi, cette production enregistre une diminution de 17% au deuxième trimestre 2022. Enfin, la baisse de la production nucléaire et hydraulique permet à la production d’énergie fossile d’augmenter de 6% en glissement annuel.

Les prix de gros élevés de l’électricité exercent un impact sur les factures des consommateurs. En réaction, les gouvernements européens tentent d’atténuer l’impact sur les utilisateurs finaux. En outre, les prix de détail de l’électricité pour les industriels augmentent de 32%.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

 Le pétrole recule encore, la Chine dans le viseur

Les prix du pétrole poursuivaient leur recul mercredi, les inquiétudes autour de la situation sanitaire de la Chine s’intensifiant alors que la deuxième économie mondiale est en proie à une importante vague de covid.

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)