La Chine mise sur le Pétrole et le Gaz de Schiste

CNOOC a déclaré avoir réussi à extraire du pétrole et du gaz du premier puits de pétrole de schiste offshore en Chine. Grâce à cette exploitation, la Chine entend sécuriser son approvisionnement énergétique.
Chine_EnergyNews

La China National Offshore Oil Corporation (CNOOC) exploite le premier puits de pétrole de schiste offshore de Chine.

Des réserves de schiste offshore

CNOOC a déclaré qu’elle avait réussi à extraire du pétrole et du gaz du premier puits de pétrole de schiste offshore en Chine. Cela va notamment permettre d’augmenter les réserves en amont et de soutenir la production.

Le puits d’exploration Weiye-1 de CNOOC se situe dans la fosse sud-ouest du bassin de Beibuwan en mer de Chine. Celui-ci a testé une production quotidienne de 20 m3 de pétrole brut, soit 126 barils et 1.589 m3 de gaz.

Les ressources en pétrole de schiste de l’ensemble du bassin représenteraient 1,2 milliard de tonnes, soit 8,8 milliards de barils.

En parallèle de l’exploitation du puits par CNOOC, Sinopec a déclaré avoir extrait 30 mt/jour soit 220 b/j de pétrole de schiste. Elle a également extrait 1.500 m3 de gaz de schiste du puits d’exploration de Hua-2-ce, situé dans le Jiangsu. Sinopec a déclaré à propos du potentiel du site:

“Les flux ont débloqué 1,1 milliard de mt de ressources potentielles de pétrole de schiste dans le bassin de Subei.”

La Chine est riche en réserve de schiste. Ses principaux stocks se situent dans le sud-ouest de la région de Chongqing et du Sichuan, dans le nord de la Mongolie intérieure et dans le nord-ouest du Xinjiang. Les projets dans les blocs matures se situent à Dqing, Changping et Shengli.

Ainsi, ce sont 8,8 milliards de barils de pétrole de schistes offshore débloqués par l’exploitation du puits de CNOOC. En plus, Sinopec ajoute 8,1 milliards de barils de réserves terrestres à ce bilan.

Le géant du pétrole avait débuté l’exploration du pétrole de schiste en mer en, 2020. Elle a fait de la dépression du sud-ouest du bassin de Beibuwan, une percée stratégique en 2021.

La Chine sécurise son approvisionnement énergétique

L’exploitation du puits par CNOOC intervient dans une période où Pékin met fortement l’accent sur la sécurité énergétique. Effectivement, le pays importe plus de 70% de ses approvisionnements en brut et 40% de son gaz naturel.

L’administration nationale de l’énergie a demandé à PetroChina, Sinopec et CNOOC de se concentrer sur l’exploration et le développement du pays.

Le pétrole et le gaz de schiste sont définis par l’administration comme les successeurs stratégiques des barils conventionnels. Ainsi, cela permettra d’accélérer le développement des ressources non-conventionnelles.

En revanche, la production de schiste en Chine reste faible en raison des difficultés géographiques de développement.

Vers la fin 2021, avant l’exploitation du puits par CNOOC, la production chinoise de pétrole de schiste était de 35.000 b/j. En juin 2022, la Chine a atteint son niveau record en production totale de brut depuis 6,5 ans, de 4,2 millions de b/j.

CNOOC veut faire du bassin de Beibuwan un nouveau point de départ afin d’accélérer la construction du projet de démonstration de pétrole de schiste en mer de Chine. Ce projet doit permettre de sécuriser en partie l’approvisionnement énergétique du pays.

Articles qui pourraient vous intéresser

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>