GRDF: Accord avec le CEA pour les Gaz Renouvelables

GRDF et le CEA s'associent, dans le cadre d'un partenariat stratégique de 5 ans, pour optimiser les gazs renouvelables.
GRDF

GRDF s’associe au CEA, acteur de majeur de la recherche, dans le cadre d’un partenariat stratégique de 5 ans. Ils souhaitent développer de nouvelles solutions afin d’optimiser la production de gaz renouvelables. Il s’agit alors de participer activement à la transition énergétique tout en pensant le réseau de gaz de demain.

GRDF veut développer les gaz renouvelables

Dans le cadre de la transition énergétique, GRDF entend miser sur les gaz renouvelables. De fait, l’entreprise s’est engagée à atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. Avec ce partenariat, ils comptent optimiser la production de biomasse. De plus, ils souhaitent multiplier les intrants possibles, notamment la biomasse sèche et humide.

François Jacq, administrateur général du CEA, déclare :

“Dans un paysage des énergies en très forte évolution, le gaz et plus encore le gaz renouvelable ont un rôle indispensable à jouer dans le mix énergétique. Pour répondre aux défis des nouvelles formes de production, des usages à venir, de la transformation des réseaux ou des enjeux de sécurité industrielle qui en découleront, le CEA accompagnera GRDF dans la durée à la recherche de solutions utiles, sobres et performantes”.

Ainsi, il s’agit d’utiliser la gazéification hydrothermale, permettant de transformer la biomasse liquide en gaz renouvelable, et la bio-méthanisation. De surcroît, cet accord doit optimiser les coûts de production de gaz renouvelables. Enfin, les deux partenaires s’intéressent à la capture et la valorisation du CO2 biogénique.

Des innovations au service du réseau gazier

GRDF et le CEA désirent anticiper et adapter les réseaux de gaz pour la distribution des gaz renouvelables. D’autant plus que la distribution sera de plus en plus décentralisée. Le CEA compte alors sur ses connaissances scientifiques pour transférer des innovations technologiques à GRDF.

Laurence Poirier-Dietz, directrice générale de GDRF, se réjouit :

“Nous engager avec le CEA, un partenaire aussi prestigieux et reconnu en matière d’innovations et de R&D, est une réelle opportunité que GRDF se devait de saisir. Nous sommes convaincus que pour réussir la transition énergétique nous devons miser sur la complémentarité des énergies et les recherches sont fondamentales pour trouver les solutions les plus adaptées”.

De fait, le CEA accompagnera alors la société française de distribution de gaz. Cette dernière entend mener des études pour développer des innovations technologiques mais aussi numériques. Celles-ci pourraient alors optimiser la performance dans la gestion des flux de gaz et la maintenance prédictive.

Articles qui pourraient vous intéresser