Gevo démarre son projet de gaz naturel renouvelable dans l’Iowa

Gevo inaugure le NW IOWA RNG propice au développement de son GNR basé sur une économie circulaire

Il y a quelques jours Chris Ryan – à la tête du groupe Gevo Inc – célébrait la mise en ligne du NW Iowa RNG « dans les délais prévus ». Le PDG souhaite faire de cette initiative « un exemple de la façon dont l’énergie renouvelable peut fonctionner pour les années à venir ».

 

Ayant à cœur de développer les applications du carbone renouvelable tout en pariant sur la durabilité et l’optimisation des ressources renouvelables, NW Iowa RNG s’intègre parfaitement dans le modèle commercial de Gevo. L’idée à la base du projet réside dans la captation et le raffinement du méthane libéré par le fumier afin de l’utiliser comme gaz naturel renouvelable. Si cette solution n’affecte en rien les engrais et autres nutriments disponibles, elle ouvre néanmoins de nouvelles perspectives en matière de gestion durable des engrais. Soucieuse de favoriser les pratiques agricoles durables ainsi que la réduction des déchets, Gevo met en avant un modèle économique basé sur l’économie circulaire.

 

Une rentabilité à court terme

Selon l’entreprise américaine, le GNR alimentera le marché californien dans le cadre des accords de distribution que BP a conclus avec Clean Energy Fuels Corp. Avec une mise en service prévue pour fin 2022 – début 2023, la structure devrait rapporter entre 9 et 16 millions de dollars par an. Ces prévisions reposent évidemment sur le calendrier de la norme de carburant à faible teneur en carbone (LCFS) du California Air Resources Board (CARB).

Le projet porté par Gevo bénéficiera des revenus des produits environnementaux. Cette clause s’inscrit dans le cadre du programme LCFS de la Californie et du programme Renewable Fuel Standard de l’Agence américaine de protection de l’environnement. Une étude du ministère américain de l’énergie fait état d’une production de gaz à effet de serre inférieure de 95% pour les véhicules fonctionnant au GNR par rapport à ceux fonctionnant à l’essence ou au diesel.

Pour M. Ryan, créer une source d’énergie renouvelable réduisant l’empreinte de l’agriculture en matière de gaz à effet de serre devrait « faire la différence à long terme bien au-delà du nord-ouest de l’Iowa. »

Articles qui pourraient vous intéresser

UE

L’UE Négocie des Propositions d’Urgence

L'UE négocie actuellement des propositions d'urgence pour faire face à la crise énergétique. Les États membres doivent trouver un accord lors de la réunion du 30 septembre. Ils souhaitent obtenir des garanties concernant la possibilité de maintenir des mesures nationales.

allemagne_energynews

L’Allemagne se Rapproche du Golfe

L'Allemagne, durement touchée par la crise énergétique, cherche des alternatives au gaz russe. Elle se tourne vers l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et le Qatar. En déplacement dans ces États, le chancelier allemand entend renforcer la coopération énergétique avec les pays de la région.

shell

Shell: Nouveau PDG, Nouvelle Stratégie

À partir de janvier, Shell accueillera un nouveau PDG. Il aura la lourde tâche d'accélérer la transition énergétique du groupe. Si le pétrole et le gaz sont toujours importants pour la société, elle entend développer les énergies renouvelables afin de combler son retard.