Gaz: La France prépare des plans d’urgence

Bruno Le Maire a annoncé la préparation de plans d'urgence pour faire face à de potentielles pénuries de gaz d'ici l'hiver.
france

Le gouvernement français travaille actuellement sur la préparation de plans d’urgence afin d’assurer son approvisionnement en gaz.

Les causes de la vulnérabilité française

L’Union européenne accuse le Kremlin d’utiliser le gaz comme une arme économique dans le contexte de la guerre en Ukraine. Par ailleurs, la France souffre d’un problème de génération d’électricité. De nombreuses maintenances sont à prévoir pour le parc nucléaire français et les inquiétudes se multiplient concernant de potentielles coupures de courant d’ici l’hiver.

La politique du gouvernement français

Ainsi, le gouvernement examine différents scénarios pour anticiper les risques pouvant peser sur l’économie française. Dans le cadre de ces scénarios, le gouvernement étudie quelles entreprises ne pourront pas se passer de gaz du fait de leur importance stratégique.

Par ailleurs, le gouvernement a annoncé vouloir complètement remplir ses réserves de gaz d’ici l’automne. Ces dernières sont remplies à 59% actuellement. Le gouvernement prévoit également d’installer un terminal offshore pour recevoir du GNL sur le port du Havre en septembre 2023. En outre, le gouvernement souhaite une réduction de 10% de la consommation d’électricité étalée sur 2 ans.

Néanmoins, la vulnérabilité de la France vis-à-vis du risque russe est  cepedendant à relativiser puisque le gaz russe ne compte que pour 17% de la consommation de gaz. Sa dépendance au gaz russe est moins conséquente que ses voisins.

La politique de l’Union européenne

L’Union européenne compense déjà en diversifiant ses approvisionnements en gaz. Les importations de GNL provenant des Etats-Unis ont augmenté de 75% cette année. Les importations de gaz norvégien ont quant à elles augmenté de 15%. Durant le sommet européen du 24 juin, les dirigeants européens sont parvenus à décider de quelques objectifs concrets qui seront présentés en juillet. Ils ont également chargé la Commission européenne de trouver de nouvelles stratégies pour sécuriser une offre de gaz à prix abordable.

L’appel d’urgence des entreprises françaises

La politique du gouvernement français fait suite à l’appel de dirigeants de grandes entreprises dans le secteur de l’énergie. Les directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies appellent les consommateurs à réduire leur consommation. Cela leur permet de regagner en marge de manoeuvre. Certaines entreprises ont commencé à réfléchir à leur propre plan d’urgence pour limiter l’offre de gaz aux consommateurs en cas de pénurie.

Parmi ces entreprises, GRTgaz réfléchit à un scénario d’urgence. L’entreprise prévoit d’avoir recours au délestage en cas d’épuisement de toute autre option. Le délestage concernera tous les utilisateurs français dont la consommation excède 5GWh par an. Par exemple, cela concerne les centrales à gaz produisant plus de 150MW d’énergie. Ces dernières sont menacées seulement si la sécurité du système électrique français est garantie.

Par ailleurs, les grands sites industriels dans les secteurs de la raffinerie, de l’industrie chimique et du verre pourraient être impactés tout comme les centres commerciaux et les stades.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>