Gardanne-Meyreuil: Pompili salue le Redémarrage

Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, salue l'engagement des acteurs régionaux pour le redémarage de la centrale biomasse de Gardanne-Meyreuil.
Gardanne-Meyreuil

La centrale biomasse de Gardanne-Meyreuil a repris du service le 17 avril dernier. La ministre salue aujourd’hui son redémarrage dans le cadre du pacte de transition énergétique de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

La centrale de Gardanne-Meyreuil redémarre

La ministre Barbara Pompili a salué, dans un communiqué, la reprise de la centrale biomasse de Gardanne-Meyreuil dans les Bouches du Rhône. Celle-ci était arrêtée depuis 2021.

Les syndicats se sont longtemps opposés au coût social de la reconversion de l’usine thermique en centrale biomasse. Néanmoins, des accords ont été trouvés entre les syndicats et l’entreprise gestionnaire GazelEnergy.

Les négociations ont duré plusieurs mois. Ils ont impliqué des partenaires et les collectivités territoriales. Cet accord s’inscrit dans le cadre d’un pacte de la transition énergétique. Ce dernier, piloté par le préfet de la région et la ministre pour la transition écologique, a été signé en 2020. Il vise notamment à accompagner les acteurs locaux impactés par la mise à l’arrêt de la centrale thermique.

La centrale biomasse de Gardenne-Meyreuil a donc repris son activité le 17 avril 2022 pour une capacité de 150 MW. Elle alimente l’équivalent de 250 000 foyers en énergie renouvelable. La ministre salue cette réouverture dans un contexte de tension sur l’approvisionnement énergétique provoqué par la guerre en Ukraine.

Un pas pour la transition écologique

Le pacte de transition énergétique s’inscrit dans une volonté plus globale de transition. De fait, il ne s’arrête pas à la transformation de l’usine en centrale biomasse. Il vise à transformer le site industriel de Gardanne en un terrain d’avant-garde pour la transition énergétique et industrielle.

Des nouveaux projets offrant notamment de nouvelles perspectives pour les anciens employés de la centrale à charbon. Le communiqué cite par exemple des projets de production d’hydrogène bas-carbone. De même, le projet mise sur les circuits courts avec une locale filière de bois.

Articles qui pourraient vous intéresser