France: le livret A pour financer les nouveaux réacteurs nucléaires

Les Français ont déjà déposés des centaines de milliards d'euros sur leur Livret A. A présent le gouvernement envisage une utilisation alternative de cette épargne populaire pour financer la construction de nouveaux réacteurs nucléaires ainsi que la transformation du paysage énergétique.
Sans titre (53)

Selon les Echos, le gouvernement pourrait flécher une partie des centaines de milliards d’euros d’épargne déposés par les Français sur leur Livret A vers la construction de nouveaux réacteurs nucléaires. Cela permettrait de déployer des financements à très long terme, correspondant au profil du nucléaire.

 

Options de financement en étude

Le ministère de la Transition énergétique affirme que “les options de financement du nouveau nucléaire sont à l’étude, sans qu’aucune orientation n’ait été arbitrée à ce stade”. Le ministère de l’Economie confirme également que “plusieurs options sont à l’étude”.

 

Epargne populaire colossale

55 millions de Français possèdent un Livret A pour une épargne totale de plus de 375 milliards d’euros à la fin de l’année 2022. La feuille de route dévoilée par le président Emmanuel Macron il y a un an prévoit la construction de six réacteurs de nouvelle génération EPR2, avec une option pour huit supplémentaires. Le coût de construction de ces six réacteurs est estimé à 51,7 milliards d’euros (hors coûts de financement), plus 4,6 milliards en cas de difficulté de mise en oeuvre.

 

Livret A : une source de financement pour le logement social

Géré conjointement par la Caisse des dépôts et les réseaux bancaires, le Livret A sert essentiellement à financer le logement social. Le patron de la CDC, Eric Lombard, a récemment affirmé devant le Parlement que “l’épargne populaire, du Livret A, du Livret de développement durable et solidaire, du Livret d’épargne populaire qui, au total, atteint 500 milliards d’euros aujourd’hui, peut davantage encore financer la transformation de notre appareil de production énergétique”.

La Caisse des dépôts a indiqué que “les choix sur le modèle économique et la structure de portage sont prévus pour 2023 et à la main des pouvoirs publics”. Les options de financement du nouveau nucléaire restent donc encore à l’étude et le sort de l’épargne populaire en attente de décision.

Dans cet article :​
Articles qui pourraient vous intéresser ​

La France va ouvrir sa première usine de batteries pour ne pas rater le train de l’électrification

La première usine française de batteries pour voitures électriques ouvrira bientôt ses portes, un événement majeur pour garantir l’indépendance de la France et devenir un exportateur. La coentreprise ACC, composée de TotalEnergies, Stellantis et Mercedes-Benz, ouvrira la première “gigafactory” en France. D’autres usines sont prévues dans le nord du pays. La production commencera cet été avec une capacité de 13 GWh d’ici fin 2024, créant 600 emplois. L’objectif est d’atteindre 40 GWh d’ici 2030 et de former 13 000 personnes pour répondre aux besoins du secteur.

France: le budget de l’IRSN doit être accru, selon un rapport

Les ressources financières de l’IRSN doivent être revues à la hausse pour faire face aux enjeux de la relance nucléaire en France. Le rapport recommande également de sanctuariser les moyens de recherche et de résoudre les problèmes de recrutement liés à la concurrence du secteur privé.

L’AG de TotalEnergies sous pression des militants climat et du gouvernement

Des militants écologistes perturbent l’assemblée générale de TotalEnergies, exigeant une transition énergétique plus rapide. Alors que le groupe pétrolier est sous pression pour abandonner les énergies fossiles, la ministre de la Transition énergétique appelle à des investissements massifs dans les énergies renouvelables.

Green Fuel LLC propose des solutions durables à base d’hydrogène

Green Fuel LLC révolutionne l’industrie de l’énergie avec des solutions innovantes basées sur l’hydrogène. Leur technologie brevetée réduit considérablement le coût de production de l’hydrogène, favorisant son adoption à grande échelle et contribuant à un avenir plus durable.