Evonik se Détourne du Gaz

La crise énergétique se poursuit. Ainsi, les prix du gaz flambent et le risque de pénurie plane toujours sur l'Europe. En Allemagne, Evonik entend assurer l'approvisionnement énergétique de ses sites en les rendant moins dépendant au gaz.
evonik

Evonik rendra l’approvisionnement énergétique de ses sites allemands nettement moins dépendant du gaz naturel. La substitution par des sources d’énergies alternatives remplacera jusqu’à 40% de son approvisionnement en gaz naturel.

Evonik se détourne du gaz

Evonik achète un total d’environ 15 TWh de gaz naturel par an. Celui-ci est principalement utilisé pour la production d’électricité et de vapeur. L’approvisionnement en énergie des sites d’Evonik hors d’Allemagne, par exemple à Anvers, est largement indépendant de l’approvisionnement en gaz russe. En revanche, en Allemagne, une perte d’approvisionnement en gaz russe mettrait gravement en péril sa production de l’entreprise.

Outre la sécurisation de sa production, Evonik contribuera à l’économie de gaz naturel en Allemagne. Le volume de gaz substitué équivaut à la consommation annuelle de plus de 100.000 foyers. Cette économie permettra notamment le réapprovisionnement des installations allemandes de stockage de gaz naturel.

Deux mesures prises par Enovik sur le site de Marl

Evonik remplace le gaz naturel par du GPL

La mesure la plus importante d’Evonik est mise en œuvre sur son site de Marl. Dans la nouvelle centrale électrique alimentée au gaz, le gaz de pétrole liquéfié (GPL) remplacera le gaz naturel. L’entreprise peut compter sur BP, qui contribue grandement à l’approvisionnement en GPL du site de Marl.

Wolfgang Langhoff, président du conseil d’administration de BP Europa SE, déclare:

“Dans la situation actuelle, les économies de gaz sont une question importante et urgente pour nous tous en Allemagne. C’est pourquoi nous sommes heureux de soutenir Evonik par le biais d’une collaboration entre le site de BP à Gelsenkirchen et le site d’Evonik à Marl, afin de réaliser le remplacement prévu du gaz naturel par le GPL.”

Evonik poursuit l’exploitation du charbon

La centrale à charbon de Marl contribue également à la sécurisation de l’approvisionnement énergétique. Evonik avait initialement prévu de fermer cette centrale au cours de cette année. Néanmoins, à la suite d’une modification du cadre juridique, Evonik recrutera du personnel supplémentaire.

De plus, la société investira dans la maintenance technique et sécurisera les approvisionnements en charbon. Les objectifs de la société sont clairs: assurer la poursuite de l’exploitation du charbon au-delà de cette année.

Christian Kullmann, président du conseil d’administration d’Evonik, explique:

“En remplaçant le gaz naturel par du GPL et en continuant à exploiter la centrale électrique au charbon, nous pouvons nous passer complètement du gaz naturel pour l’approvisionnement énergétique de notre plus grand site allemand à Marl.”

Le risque de rupture d’approvisionnement en énergie sur le site de Marl est, grâce à ces mesures, considérablement réduit. L’entreprise a également identifié des mesures de substitution du gaz naturel sur ses autres sites allemands, tels que Steinau, Essen, Krefeld, Lülsdorf et Wesseling.

Articles qui pourraient vous intéresser