Eni se Rapproche de l’Égypte

La crise énergétique se poursuit. Eni se rapproche de l'Égypte pour développer la production de gaz et augmenter les importations.
Eni Égypte

Eni s’intéresse à l’Égypte. Claudio Descalzi, PDG de la société italienne, a rencontré le président égyptien, Abdel Fattah el-Sisi. Le développement du gaz était au cœur de cette rencontre.

Eni discute avec l’Égypte

Depuis la découverte du gisement de Zohr par Eni, l’Égypte apparaît comme un sérieux acteur du gaz dans la région.  Plusieurs gisements attestent du rôle de l’Égypte dans le marché du gaz.

De fait, l’Égypte pourrait faire concurrence à la Turquie dans l’acheminement du gaz. Ce dernier souhaitant devenir un acteur central dans ce domaine.

Eni produit environ 60% du gaz égyptien. L’entreprise italienne a découvert le gisement de Zohr en 2015. Ses ressources sont estimées à 850 milliards de m3. La société est actuellement le premier producteur du pays avec une production d’hydrocarbures d’environ 350.000 bep/j.

De plus, l’entreprise italienne est au cœur de l’actualité. Avec TotalEnergies, elle a récemment fait une nouvelle découverte de gaz à Chypre. Une découverte qui permet le renforcement de l’entreprise dans la région. La société s’est engagée à soutenir l’augmentation de la production de gaz par une campagne d’exploration et de développement ambitieuse.

Cela favorisera, grâce à l’usine de liquéfaction de Damiette, l’exportation de GNL vers l’Europe. Eni a récemment obtenu cinq nouveaux permis situés dans des bassins prolifiques qui pourraient permettre un développement accéléré en tirant parti des installations existantes à proximité.

En outre, l’Égypte et Eni ont convenu de mettre en œuvre une série de projets d’énergie solaire et éolienne. Ces projets devraient avoir une capacité cumulée de 10 GW.

Articles qui pourraient vous intéresser