Eni et PASQAL collaborent pour des solutions quantiques

Eni et PASQAL annoncent collaborer pour développer des solutions HPC pour le secteur de l'énergie grâce à l'informatique quantique.
Eni & Pasqal Data Center

Eni et PASQAL annoncent collaborer pour développer des solutions HPC pour le secteur de l’énergie grâce à l’informatique quantique.

Un partenariat stratégique

Eni et PASQAL vont collaborer afin d’étudier l’application de la technologie quantique au secteur de l’énergie. Grâce à son approche full-stack, PASQAL développe des algorithmes quantiques uniques et propriétaires. L’objectif est d’améliorer les flux de travail HPC existants pour une large gamme d’applications énergétiques à l’étude par Eni.

Eni investit dans les technologies numériques pour accroître l’efficacité de ses opérations. L’objectif permettra la création de nouvelles entreprises et le soutien de la réduction nette des émissions de GES. À terme, le but est d’offrir des produits et des services entièrement décarbonés d’ici 2050.

L’entreprise italienne exploite l’un des plus puissants supercalculateurs détenus dans le monde. Il se situe dans le Green Data Center d’Eni à Ferrera Erbognone, en Italie. En outre, il s’agit l’un des centres de données les plus durables et les plus économes en énergie au monde.

Des applications multiples

L’entreprise Eni applique des méthodes de calcul à une grande variété d’applications différentes. La société étudie des simulations numériques de bassins et de réservoirs, la fusion magnétique et les énergies renouvelables. L’utilisation des algorithmes exclusifs de PASQAL permettra à l’entreprise d’accélérer ces domaines de recherche et de débloquer de nouvelles capacités.

Dario Pagani, responsable du numérique et du calcul haute performance d’Eni, déclare:

“Le calcul numérique et à haute performance est le moteur qui nous rend plus rapides, plus efficaces et plus responsables. Notre système HPC est un outil essentiel pour explorer l’énergie du futur. Les ordinateurs quantiques de PASQAL nous permettront de compléter nos flux de travail HPC classiques dans des domaines tels que l’optimisation et l’apprentissage automatique et d’accélérer nos recherches pour créer de nouvelles solutions aux problèmes les plus urgents de l’industrie énergétique.”

Cette collaboration en matière de R&D s’appuie sur l’investissement de série A réalisé par Eni en 2021 dans PASQAL. PASQAL utilise ce financement pour fabriquer son ordinateur quantique commercial actuel de 100 qubits et développer ses systèmes de prochaine génération.

PASQAL construit des ordinateurs quantiques à partir d’atomes neutres ordonnés dans des réseaux 2D et 3D. Ainsi, la société apporte un avantage quantique pratique à ses clients et résout des problèmes du monde réel. En outre, la société sécurisait plus de €40 millions de financements, combinant fonds propres et financements non dilutifs.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)