Enel s’associe avec New Cleo pour les technologies nucléaires avancées

Enel et New Cleo ont annoncé un partenariat pour explorer les technologies nucléaires avancées de génération IV. Ce partenariat vise à développer des réacteurs nucléaires plus sûrs, plus durables et plus respectueux de l'environnement, en réduisant considérablement les volumes de déchets radioactifs.
RWE Clean Energy - 2023-03-14T112511.808

Enel a annoncé un partenariat avec la société de technologie nucléaire propre new cleo pour explorer les projets de technologie nucléaire de génération IV. L’objectif de ce partenariat est de fournir une source d’énergie sûre et stable, ainsi que de réduire considérablement les volumes existants de déchets radioactifs utilisés comme combustible de réacteur.

Une collaboration gagnant-gagnant

En vertu de l’accord de coopération, Enel et new cleo collaboreront sur des projets liés à cette technologie nucléaire avancée. Enel mettra à disposition une expertise spécialisée et partagera une partie de son personnel qualifié avec la société new cleo. En retour, new cleo s’engage à obtenir une option pour Enel en tant que premier investisseur dans sa première centrale nucléaire, qu’elle construira hors d’Italie.

Francesco Starace, CEO d’Enel, a souligné l’importance de l’innovation pour le développement de technologies capables de garantir une énergie propre, fiable, abordable et indépendante des facteurs géopolitiques. Il a également salué cette collaboration avec new cleo, qui représente un exemple de recherche inlassable des meilleures entreprises pour atteindre un avenir propre.

Stefano Buono, CEO de new cleo, s’est félicité de ce partenariat avec Enel, l’une des premières entreprises énergétiques à soutenir la stratégie durable de la société. Selon lui, la technologie des réacteurs rapides de new cleo est l’étape nécessaire dans l’industrie nucléaire pour permettre le recyclage multiple de l’uranium déjà extrait et une réduction massive des déchets nucléaires. De plus, l’utilisation du plomb ouvre la possibilité d’une exploitation plus sûre et moins coûteuse des réacteurs.

Un projet prometteur

New cleo s’emploie à fournir des réacteurs innovants, qui réduisent considérablement les volumes existants de déchets radioactifs et de plutonium. La première étape de sa nouvelle feuille de route sera la conception et la construction d’un premier Mini LFR (Lead Fast Reactor) de 30 MWe, qui sera déployé en France d’ici 2030. Une unité commerciale de 200 MWe au Royaume-Uni suivra rapidement. Parallèlement, new cleo investira directement dans une usine de MOX (Oxyde mixte d’uranium/plutonium, fabriqué à partir de déchets nucléaires existants) pour alimenter ses réacteurs.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

L’Europe appelle à un achat commun de gaz

Les dirigeants européens envisage d’acheter conjointement du gaz pour renforcer la sécurité énergétique de l’Europe et prévenir les pénuries en hiver, suite à la réduction des approvisionnements en gaz de la Russie l’année dernière.

Suède: OX2 signe la gestion du parc éolien Ersträsk South

OX2 a signé un accord de gestion d’actifs avec Greencoat Renewables PLC pour le parc éolien Ersträsk South en Suède. L’accord comprend la gestion technique, commerciale et financière du parc éolien ainsi que le soutien pour l’acquisition future d’un autre actif.

Cepsa dépasse les 2 GW de projets solaires en développement

L’entreprise Cepsa annonce avoir dépassé les 2 GW de projets solaires en développement en Espagne, soit environ un tiers de son objectif de capacité renouvelable fixé dans sa stratégie Positive Motion pour la fin de la décennie.

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)