EnBW Défend le Nucléaire en Allemagne

EnBW et PreussenElektra obtiennent l'accord du gouvernement pour la prolongation de deux centrales nucléaires. Le ministre fédéral détaille les conditions de la poursuite de l'exploitation de Neckarwestein II et Isar 2.
EnBW

EnBW et PreussenElektra obtiennent l’accord du gouvernement pour la prolongation de deux centrales nucléaires. Le ministre fédéral détaille les conditions de la poursuite de l’exploitation de Neckarwestein II et Isar 2.

Poursuite de l’exploitation des centrales nucléaires

EnBW entamera les préparations pour une possible poursuite de la production d’électricité avec Neckarwestheim II au-delà du 31 décembre 2022. Les opérations pourraient se poursuivre jusqu’au mois d’avril 2023. Le gouvernement confirmera début décembre si cette production d’énergie est nécessaire pour assurer l’approvisionnement énergétique du pays en 2023.

Le démantèlement définitif de la centrale de Neckarwestheim II interviendra le 31 décembre 2022. Si le gouvernement décide qu’il n’est pas nécessaire de poursuivre la production d’électricité, l’opérateur réassemblera le cœur du réacteur. Il incorporera des éléments de combustibles usés afin de garantir la production de près de 1,7 milliard de KWh d’électricité.

Le retour sur investissement du nucléaire

L’exploitant se montre particulièrement optimiste au sujet de cet investissement dans la sécurité énergétique de l’Allemagne. En outre, une instance indépendante supervisera le fonctionnement des centrales. Le chef d’exploitation du développement durable des exploitations de EnBW, Georg Stamatelopoulos déclare:

“EnBW contribue toujours de son mieux à la sécurité de l’approvisionnement en énergie de l’Allemagne. Nous nous reposons dans cette optique sur une équipe de professionnels expérimentés. Nous pensons que cet accord permet d’envisager une balance bénéfice-risque favorable. Le réinvestissement des gains dans la transition énergétique est dans le meilleur intérêt de l’atténuation du changement climatique et la sécurité de l’approvisionnement.”

EnBW s’engage à investir les éventuels profits dans des mesures en faveur de la transition énergétique. En outre, si GKN II n’entre pas en exploitation, l’État compensera les pertes. L’État pourrait également compenser les pertes si les dépenses occasionnées ne couvrent pas les bénéfices de l’opération.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)