Egypte, AMEA conclut un accord de $1,1 milliard

En Égypte, AMEA Power conclut un accord de $1,1 milliard pour déployer 1GW d'énergie éolienne et solaire, sur le plus grand parc d'Afrique. 
Sans titre (21)

En Égypte, AMEA Power conclut un accord de $1,1 milliard pour déployer 1GW d’énergie éolienne et solaire, sur le plus grand parc d’Afrique. 

Un accord stratégique

En Égypte, l’accord conclut par AMEA Power en Égypte concerne une centrale photovoltaïque de 500MW. Le projet inclut également,un parc éolien de 500MW estimé comme le plus grand d’Afrique. Par conséquent, le portefeuille d’énergie propre d’AMEA Power augmentera, passant à 2GW dans le pays.

Les projets historiques éoliens de 500MW et solaires de 500MW représentent $1,1 milliard d’investissements dans l’économie égyptienne. La centrale solaire photovoltaïque de 500MW se situera dans le gouvernorat d’Assouan en Égypte. Elle recevra un financement de la Société financière internationale (IFC).

Elle fait partie du Groupe de la Banque mondiale, la Banque néerlandaise de développement entrepreneurial (FMO). De plus, l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) participe également au projet. Le parc éolien de 500 MW se situera dans le gouvernorat de la mer Rouge.

Sumitomo Corporation, détiendra 40% du capital du projet. Le financement provient d’un consortium de banques. La Japan Bank for International Cooperation (JBIC) et IFC participent au financement. La Standard Chartered Bank, Commercial International Bank, Sumitomo Mitsui Banking Corporation intégrent également le consortium bancaire.

Des ambitions pour l’Égypte

Les deux projets développés en Égypte enregistrent déjà des accords d’achat d’électricité (PPA) avec la société égyptienne de transmission d’électricité (EETC) et des accords d’usufruit. La New and Renewable Energy Authority (NREA) finalise ses études de faisabilité. En outre, AMEA Power signait récemment un protocole d’accord avec le gouvernement égyptien.

Cet accord intervenait en marge de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP27) à Charm el-Cheikh. L’objectif est de développer un projet d’hydrogène renouvelable à grande échelle. Le projet servira de matière première pour la production d’ammoniac.

Une fois achevée, l’usine de 1 GW pourra produire 800.000 tonnes d’ammoniac vert par an pour l’exportation. Les projets entrepris par AMEA Power ont pour objectif de soutenir les ambitions écologiques de l’Égypte. Ils soutiennent par ailleurs le développement économique et social du pays.

Hussain Al Nowais, président d’AMEA Power, déclare:

“Ces projets phares reflètent l’engagement, l’ambition et la croissance à long terme d’AMEA Power. La société dirige le développement des énergies renouvelables à travers l’Afrique, qui, grâce à ses partenariats mondiaux et régionaux, fournira une énergie propre à des millions de personnes à travers le continent.”

Le gouvernement égyptien travaille à augmenter l’approvisionnement en électricité produite à partir de sources renouvelables à 42% d’ici 2035. Par conséquent, AMEA Power répond à la demande et aux ambitions de l’Égypte.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)