À Ain Sokhna, en Égypte, AMEA Power s’engage sur l’hydrogène

À Ain Sokhna, en Égypte, AMEA Power signe un accord-cadre avec le gouvernement pour développer un projet d'hydrogène renouvelable.
Ain Sokhna AMEA Power

À Ain Sokhna, en Égypte, AMEA Power signe un accord-cadre avec le gouvernement pour développer un projet d’hydrogène renouvelable. La production s’axe sur l’exportation internationale.

Une stratégie ambitieuse

À Ain Sokhna, dans le gouvernorat de Suez, AMEA Power développera un projet d’hydrogène renouvelable de 1000MW. L’entreprise s’associe au Fonds souverain d’Égypte, à l’Egyptian Electricity Transmission et à l’Autorité des énergies nouvelles et renouvelables. De plus l’entreprise s’associe également à la zone économique du canal de Suez pour réaliser le projet.

Hussain Al Nowais, président d’AMEA Power, déclare:

“Le monde entre dans une nouvelle ère de déploiement d’énergie propre, où des solutions émergentes comme l’hydrogène renouvelable présenteront d’énormes opportunités d’investissement, de création d’emplois et des pays comme l’Égypte deviendront des plaques tournantes majeures pour l’énergie propre. AMEA Power s’engage à travailler avec ses partenaires pour contribuer à la transition énergétique mondiale et aider les marchés émergents à faire progresser leur développement économique et social. Ce projet est le premier de plusieurs projets d’énergie propre à grande échelle qu’AMEA Power développera dans la région alors que la société entre dans une nouvelle phase de son parcours et commence à étendre ses opérations à travers l’Afrique.”

À Ain Sokhna, le projet d’hydrogène renouvelable aura une capacité de production de 800.000 tonnes d’ammoniac par an. Le projet d’énergie propre s’aligne sur la stratégie intégrée d’énergie durable (ISES) définie par le gouvernement égyptien.

La stratégie vise à atteindre les objectifs d’énergie renouvelable de 42 % d’ici 2035. AMEA Power est en pourparlers avancés avec un certain nombre d’entreprises européennes, chinoises et japonaises. En effet, la société souhaite trouver un acheteur à long terme pour l’ammoniac renouvelable.

Une décision attendue

L’entreprise discute également avec Egyptian Hydrocarbon Corporation pour soutenir le développement d’industries renouvelables dans le pays. AMEA Power termine une étude de faisabilité pour le projet à Ain Sokhna. La conception technique frontale (FEED) devrait commencer en janvier 2023

En outre, la décision d’investissement finale interviendrait dans les 24 à 36 prochains mois. La construction de la centrale s’effectuera en deux phases de 500MW pour réduire les risques du projet. L’objectif est de s’assurer que le projet à Ain Sokhna bénéficie des améliorations de l’efficacité technologique.

Enfin, les opérations de la première phase du projet devraient commencer en 2027. AMEA Power est à un stade avancé pour la centrale solaire  de 500MW à Abydos, située dans le gouvernorat d’Assouan. Enfin, l’entreprise dispose du parc éolien Amunet de 500MW, situé dans le gouvernorat de la mer Rouge.

 

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)