L’Efficacité Énergétique au cœur des Enjeux

La France, afin de réduire sa consommation énergétique de 40% d'ici 2050, annonce de nouvelles mesures relatives aux CEE. Celles-ci se concentrent sur l'efficacité énergétique des bâtiments.
EfficacitéÉnergétique_energynews

L’efficacité énergétique se retrouve au centre des nouvelles mesures du gouvernement français. De fait, le Président de la République et la Première ministre ont fixé un objectif de réduction de nos consommations d’énergie de 40% d’ici 2050.

C’est dans ce contexte qu’Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, prend plusieurs mesures relatives aux Certificats d’économies d’énergies (CEE) pour accélérer l’efficacité énergétique des bâtiments et des logements.

4 mesures pour renforcer les projets d’efficacité énergétique

La ministre a d’abord annoncé une hausse de 25% du niveau d’obligation des CEE. Cela correspond à une hausse de plus d’un milliard et demi d’euros par an au service de l’efficacité énergétique. Deux tiers de cette augmentation bénéficieront aux ménages en situation de précarité énergétique.

Ensuite, la deuxième annonce concerne un lancement d’un appel à programmes pour accompagner les plus précaires. Concrètement, cela revient à 150 millions d’euros pour accompagner les ménages en situation de précarité énergétique dès l’hiver prochain.

L’objectif est de faire émerger de nouvelles initiatives permettant de développer des outils innovants, des systèmes d’accompagnement à la mobilité économe en énergie en faveur des publics précaires ainsi que des solutions de logistique durable. Tout acteur du secteur éligible au dispositif CEE ou non, pouvant justifier de références ou de compétences sur le sujet, ou tout consortium constitué de tels acteurs, peut présenter un projet.

Troisièmement, la ministre a annoncé l’extension du “Coup de pouce chauffage”. De nouvelles aides CEE sont mises en œuvre immédiatement pour diminuer la consommation de fioul et de gaz. Ces mesures étendent notamment le « Coup de pouce chauffage » aux bâtiments résidentiels collectifs.

Enfin, Agnès Pannier-Runacher a annoncé le lancement d’une concertation en septembre 2022. Celles-ci viseront notamment à mieux encadrer le prix des projets d’efficacité énergétique. Pour la ministre, ces mesures sont une nécessité:

“Face à la crise énergétique actuelle et la nécessité d’accélérer, nous devons être au rendez-vous. Ces nouvelles mesures vont nous permettre de franchir un cap supplémentaire dans la lutte contre la précarité énergétique. De même, alors que 66% de la consommation d’énergie dans l’habitat est liée au chauffage, le coup de pouce que nous lançons aujourd’hui renforce l’accompagnement que nous proposons aux Français en matière de sobriété et d’efficacité énergétique tout en contribuant à réduire notre dépendance aux énergies fossiles.”

Articles qui pourraient vous intéresser

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>