Du MOX à Cherbourg avant de partir pour le Japon

Du MOX, combustible nucléaire contenant du plutonium, est arrivé à Cherbourg. Il partira en direction du Japon.
MOX_energynews

Du MOX, un combustible nucléaire contenant du plutonium, est arrivé dans la nuit de mardi à mercredi sur le port de Cherbourg (Manche) en attendant d’être acheminé vers sa destination finale le Japon, a constaté un photographe de l’AFP.

Ces substances très radioactives ont été transportées dans la nuit à bord de deux camions dans des emballages sécurisés, depuis l’usine Orano de La Hague, à 20 km de Cherbourg, jusqu’au port, a précisé l’entreprise. Le convoi est arrivé vers 03H45 sur le port, encadré par de nombreux véhicules des forces de l’ordre, selon le photographe.

Peu après 06H00, un premier emballage de combustible a été chargé à bord du Pacific Egret, un bateau de la compagnie maritime britannique spécialisée PNTL (Pacific Nuclear Transport Limited) qui a “une longue expérience” de ce type de transport, selon Orano.

Lors du précédent transport de MOX de Cherbourg vers le Japon, en septembre 2021, le bateau avait quitté le port dans l’après-midi qui avait suivi la matinée de chargement du combustible.

“Des forces armées de police britannique” se trouvent “à bord”, pendant le transport maritime qui doit durer un peu plus de deux mois, selon le groupe nucléaire.

Dans un communiqué, des associations de défense de l’environnement comme France nature environnement (FNE) ont dit “s’opposer au retour du plutonium” qui peut selon elles “contribuer à la prolifération de l’arme atomique”.

Le MOX est composé à 8% d’oxyde de plutonium et à 92% d’oxyde d’uranium, selon Orano.

“Dans un monde aujourd’hui extrêmement déstabilisé, en crise aussi bien avec la Russie qu’avec la Chine et Taïwan, transporter des matières aussi dangereuses d’un point de vue de la prolifération nucléaire est complètement irresponsable”, avait de son côté estimé fin août Yannick Rousselet de Greenpeace France.

Selon Orano, “le plutonium contenu dans le MOX n’est pas le même que celui utilisé par les militaires”.

Pour Greenpeace, “on peut parfaitement” fabriquer une bombe avec ce plutonium. Le plutonium est “le plus grand radiotoxique du monde”, selon l’organisation.

La justice a, sur requête d’Orano, interdit à quiconque d’approcher le convoi sous peine de sanctions financières.

Selon Orano, le MOX est un combustible nucléaire qui permet le recyclage de combustibles usés. Il est fabriqué à partir de matières issues des combustibles irradiés dans les centrales pour fabriquer de l’électricité.

Il ne représente toutefois que 10% du combustible utilisé dans les centrales françaises, selon l’entreprise.

Le MOX en cours de chargement à Cherbourg a été fabriqué à partir de combustibles irradiés au Japon.

Articles qui pourraient vous intéresser